•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le groupe bas-laurentien Fleurs dévoile peu à peu les pièces de son premier album

Quatre hommes et une femme regardent la caméra.

Formé de cinq artistes du Bas-Saint-Laurent, le groupe Fleurs dévoile peu à peu des pièces musicales qui se retrouveront sur un premier album, à paraître en 2022.

Photo : Laurie Cardinal

Radio-Canada

Formé de cinq artistes du Bas-Saint-Laurent, le groupe Fleurs dévoile peu à peu des pièces musicales qui se retrouveront sur un premier album, à paraître en 2022.

Fleurs regroupe cinq finissants du programme Musique jazz-pop du Cégep de Rimouski. L’auteure-compositrice-interprète Émilie Lévesque est à l’origine du projet. C’est vraiment né de mon désir de porter des messages à travers mes chansons, affirme-t-elle.

Pour y arriver, elle s’est entourée d'Émile Gosselin, à la guitare, d'Emmanuel Bérubé-Simard, à la basse, d'Olivier Gosselin, au clavier, et de James Lévesque-Gagnon, à la batterie.

La chanteuse raconte qu’après son passage au Cégep de Rimouski, elle a quitté la région pour poursuivre ses études à l’École nationale de la chanson. [Là-bas], j’ai vraiment pu travailler sur la direction artistique du projet, dit-elle.

« Qu'est-ce que je voulais dire en tant qu'artiste? Avec qui je voulais travailler? Finalement, je suis revenue au Bas-Saint-Laurent, parce que c'est avec ces gars-là que je voulais jouer. »

— Une citation de  Émilie Lévesque

Grâce à une bourse du Conseil des arts et des lettres du Québec, Fleurs a eu l’occasion, l’été dernier, d'offrir sa musique au public lors d’une mini-tournée au Bas-Saint-Laurent.

Puis, cet automne, la formation a lancé un premier extrait, L’équilibre, qui sera suivi, le 3 décembre prochain, de la pièce Seule à Montréal. La sortie de l’album, enregistré au studio Sonar, à Rivière-du-Loup, est prévue pour mars 2022.

D'après un reportage de Xavier Lacroix

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !