•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Caraquet perdra son palais de justice le 1er janvier

Le palais de justice de Caraquet

Le palais de justice de Caraquet (archives).

Photo : Radio-Canada / René Landry

Radio-Canada

Le palais de justice de Caraquet fermera ses portes le 1er janvier 2022. Les dossiers seront transférés au palais de justice de Bathurst. Par ailleurs, le palais de justice de Tracadie deviendra un tribunal satellite.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick en a fait l’annonce mercredi.

Le volume de causes entendues dans cette région a diminué considérablement depuis 2012, ce qui permet aux palais de justice de Bathurst et de Tracadie de prendre la relève , a dit le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Hugh J Flemming, pour expliquer cette décision.

Les palais de justice de Tracadie et de Caraquet sont les seuls dans la province qui servent exclusivement aux comparutions devant la Cour provinciale, et les deux tribunaux fonctionnent à temps partiel depuis l’été 2020.

Le palais de justice de Tracadie-Sheila

Le palais de justice de Tracadie-Sheila deviendra un tribunal satellite (archives).

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Les personnes qui devaient se présenter aux palais de justice de Tracadie ou de Caraquet pour une audience seront informées s’il y a des changements.

Les affaires de succession, les petites créances, les affaires civiles, les causes en droit de la famille et les affaires criminelles jugées par la Cour du Banc de la Reine continueront d’être entendues à Bathurst.

Une décision dénoncée par l'opposition

La députée libérale de Caraquet, Isabelle Thériault, déclare que son parti s’oppose fortement à la fermeture du palais de justice.

L’accès à la justice c’est un principe de notre démocratie, dit-elle. Le gouvernement vient de déposer une réforme de la gouvernance locale [sous] prétexte qu’il veuille développer et donner plus d’autonomie, et, quelques jours après, il coupe les services dans nos régions rurales francophones, acadiennes, et libérales.

Elle ajoute que l’autoroute entre Bathurst et la Péninsule acadienne est en mauvais état, et que ce n’est pas toutes les personnes qui peuvent se déplacer aussi loin.

Même son de cloche pour le député libéral de Tracadie-Sheila, Keith Chiasson, qui estime que le gouvernement ferme petit à petit les services de justice de sa région.

De passer de cinq jours par semaine à une journée, c’est une réduction de service énorme pour Tracadie, affirme-t-il.

Du côté des verts, le député pour Kent-Nord, Kevin Arseneau, avance qu’il existe de sérieuses lacunes en matière d’accès à la justice au Nouveau-Brunswick.

L’accès à la justice sur un territoire donné est primordial , clame-t-il.

Avec les informations d’Alix Villeneuve

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !