•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination pour les 5 à 11 ans à partir du 2 décembre en Nouvelle-Écosse

Un jeune garçon se fait poser un diachylon après avoir reçu une dose du vaccin.

Plus d'informations sur la prise de rendez-vous devrait être disponible sous peu.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

La campagne de vaccination contre la COVID-19 pour les enfants âgés de 5 à 11 ans sera officiellement lancée le 2 décembre en Nouvelle-Écosse. Les premières doses du vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNTech doivent arriver dans la province cette semaine.

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Tim Houston, précise que la prise de rendez-vous devrait être accessible très bientôt.

Tim Houston, premier ministre de la Nouvelle-Écosse, en conférence de presse le 24 novembre 2021 à Halifax.

Tim Houston, premier ministre de la Nouvelle-Écosse, en conférence de presse le 24 novembre 2021 à Halifax.

Photo : Radio-Canada

Dans les provinces avoisinantes, le Nouveau-Brunswick a déjà lancé sa prise de rendez-vous, l'Île-du-Prince-Édouard lance sa campagne de vaccination vendredi et Terre-Neuve-et-Labrador samedi. Ces trois provinces prévoient, entre autres, des séances de vaccination de masse.

La Nouvelle-Écosse fait bande à part et annonce mercredi que la vaccination passera majoritairement par les pharmacies de la province, en plus du Centre de soins de santé IWK d'Halifax.

Les autorités provinciales ont demandé au gouvernement fédéral de faire la livraison des doses de vaccin en plus petit paquets et de les envoyer directement dans les pharmacies néo-écossaises.

Avec le temps, nous sortirons gagnants pour avoir misé sur l’efficacité de l’expédition directe aux pharmacies, affirme le médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr Robert Strang.

Le Dr Robert Strang recommande fortement que les parents et tuteurs de la province vaccinent leurs enfants et assure que le vaccin contre la COVID-19 est sécuritaire.

S’il vous plaît, ne prenez pas de risque avec votre santé et la santé des autres, déclare-t-il.

Vaccination des employés de la fonction publique

De nouvelles données concernant les 80 000 travailleurs de la fonction publique de la province concernés par la vaccination obligatoire ont été révélées par les autorités provinciales mercredi.

Un total de 95 % des employés de la régie de la santé de la Nouvelle-Écosse sont doublement vaccinés.

Presque tous les répondants — soit 99  % — qui travaillent dans les services d’urgences de la province ont confirmé être doublement vaccinés. Les travailleurs du Centre de soins de santé IWK d’Halifax affichent un résultat semblable.

Entrée de l'urgence de l'hôpital IWK en mai 2018.

L'urgence du Centre de soins de santé IWK d'Halifax.

Photo : CBC / Craig Paisley

Environ 95 % des travailleurs des foyers de soins de longue durée sont complètement vaccinés et 98 % affirment avoir reçu une dose du vaccin.

Lors de la dernière mise à jour, les travailleurs de soutien en soins de santé à domicile enregistraient le plus faible taux de double vaccination, soit de 89 %. Ils sont maintenant 95 % à avoir reçu leurs deux doses.

Dans le secteur de l'éducation, 97 % des répondants sont également doublement vaccinés contre la COVID-19; 99 % ont reçu au moins une dose.

Ce sont des chiffres encourageants. Nous portons une attention particulière aux employés qui ne sont pas encore vaccinés, mais je sais qu’un travail colossal est fait pour identifier les raisons pour lesquelles ces derniers ne se font pas vacciner, dit Tim Houston. Ça m’inquiète, ces gens qui ne se sont pas encore fait vacciner. J’espère que ça ne veut pas dire qu’ils n’ont pas l’intention de le faire. Si c’est le cas, nous allons nous en occuper.

Ces employés doivent avoir reçu au moins une première dose du vaccin avant le 30 novembre, faute de quoi ils seront forcés de prendre un congé non rémunéré.

20 nouveaux cas de COVID-19

Les autorités sanitaires de la province signalent 20 nouveaux cas de COVID-19 mercredi.

Douze personnes atteintes du virus sont dans le secteur du centre, six dans le secteur du nord et deux dans le secteur de l’est.

Dix-huit personnes atteintes du virus sont actuellement hospitalisées en Nouvelle-Écosse, et six d’entre elles sont à l’unité de soins intensifs.

Des mains gantées déchirent un emballage de plastique dans lequel se trouve une cartouche servant au dépistage de la COVID-19.

Un total de 3323 tests de dépistage de la COVID-19 ont été effectués mardi en Nouvelle-Écosse.

Photo : La Presse canadienne / Riley Smith

Il y a également 31 rétablissements en Nouvelle-Écosse, pour un bilan provincial de 172 cas actifs.

Au total, 80,8 % de la population admissible est doublement vaccinée en Nouvelle-Écosse, et 84,4 % de la population a reçu au moins une dose depuis le début de la campagne de vaccination.

Éclosions et transmission communautaire

Le nord de la Nouvelle-Écosse et la région d’Halifax ont enregistré récemment une recrudescence de cas de COVID-19.

Dans la région d’Halifax, la plupart des nouveaux cas de COVID-19 touchent des jeunes de moins de 12 ans.

Cela a un impact sur les écoles, mais avec la campagne de vaccination bientôt lancée pour les 5 à 11 ans, nous pouvons nous attendre à voir moins de contamination dans la nouvelle année à venir, estime le Dr Robert Strang.

Le docteur Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse.

Le docteur Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, lors d’une mise à jour sur la pandémie, le 24 novembre 2021 à Halifax.

Photo : Radio-Canada

« Avec la quatrième vague, nous avons vu plus d’enfants atteints de la COVID-19. S'il vous plaît, faites-les vacciner. Ça les protège du virus, et ça protège également leur entourage. »

— Une citation de  Tim Houston, premier ministre de la Nouvelle-Écosse

Au foyer de soins de longue durée East Cumberland Lodge de Pugwash, dans le nord de la province, la situation demeure stable; 32 résidents et 11 membres du personnel sont atteints du virus, mais aucune nouvelle infection n’est signalée. Des restrictions et des mesures sanitaires accrues sont toujours en cours.

Il y a encore de la transmission communautaire, mais nous avons le contrôle, conclut le Dr Robert Strang.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !