•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Anne Panasuk en tournée sur la Côte-Nord chez les familles autochtones d’enfants disparus

Un tipi sans couverture et une affiche où il est inscrit « Kuei ».

Anne Panasuk est de passage à Uashat mak Mani-utenam, mercredi.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

La journaliste retraitée Anne Panasuk est actuellement en tournée sur la Côte-Nord en tant que conseillère aux familles d'enfants autochtones disparus. Mercredi, elle est de passage à Uashat mak Mani-utenam.

Son rôle consiste à informer les familles au sujet de loi 79 sur le soutien aux familles d’enfants autochtones disparus ou décédés, qui permet d’accéder aux informations dont dispose l'État à la suite du passage de ces enfants dans le réseau de la santé.

« Il y a des familles qui savent que l'enfant est décédé. Elles veulent juste savoir où il est enterré. Certains ne savent rien du tout. »

— Une citation de  Anne Panasuk, journaliste retraitée

Dépendamment des communautés, on a fait des assemblées publiques pour expliquer davantage, mentionne Anne Panasuk. Et là on rencontre ensuite les familles individuellement. Parce que chaque famille décide ce qu'elle veut. La loi permet bien des choses.

Anne Panasuk est attentive sur le plateau de <i>Tout le monde en parle</i>.

Anne Panasuk est actuellement en tournée sur la Côte-Nord (archives).

Photo : A Media / Karine Dufour

Elle ajoute que la loi permet également d'accompagner les familles pour demander le rapatriement des corps.

Cette première partie d'une tournée panquébécoise, qui la mènera au sein des 55 communautés autochtones du territoire, a débuté il y a deux semaines à Pakua Shipu, en Basse-Côte-Nord. Elle et son équipe, composée de membres de familles autochtones ayant connu la disparition d'enfants, ont également visité Unamen Shipu, Nutaskuan et Ekuanitshit.

« De pouvoir se parler entre eux, d'avoir ce soutient, ça change tout. »

— Une citation de  Anne Panasuk, journaliste retraitée

Anne Panasuk a travaillé pendant près de 40 ans à Radio-Canada, notamment pour l'émission Enquête. Au cours de sa carrière, elle s'est souvent penchée sur les sujets touchant les communautés autochtones.

Son livre intitulé Auassat : à la recherche des enfants disparus a d'ailleurs été publié en septembre dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !