•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les écoles secondaires de Sherbrooke ont reçu un nombre record de demandes d’admission

L'école secondaire Le Salésien à Sherbrooke.

L'école secondaire Le Salésien de Sherbrooke a reçu 25 % de plus de demandes d'admission qu'à l'habitude.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

Bien des enfants de sixième année et leurs parents attendent avec impatience la réponse à leur demande d'admission à l'école secondaire. Cette année risque d'être plus angoissante pour plusieurs, car les écoles de Sherbrooke ont connu une hausse record des demandes d'admission.

Cette hausse est particulièrement marquée du côté du Salésien. Dans une vidéo envoyée aux parents en début de semaine, la direction de cette école indique que les demandes n'ont jamais été aussi importantes depuis la fondation de l'école en 1962. C'est un nombre record. On parle d'une augmentation de près de 25 % , indique le directeur de l'école Jean-Marc Poulin dans la vidéo.

La situation est semblable dans les autres établissements scolaires privés, selon le porte-parole de l'Association des écoles privées de l'Estrie, Éric Faucher. On parle d'une augmentation de 20 % environ. Cette augmentation est surtout observée dans les écoles de Sherbrooke et un peu moins en périphérie.

M. Faucher attribue cette forte demande, entre autres, à la hausse de la démographie. On s'attend à ce que ça soit comme ça jusqu'au début 2030.

La gestion de l'enseignement à distance pendant la pandémie de COVID-19 pourrait aussi, selon lui, avoir été un facteur qui a rassuré les parents.

Même si elles voulaient accueillir plus d'élèves, toutes les écoles privées du territoire, mises à part celles situées en périphérie de Sherbrooke où l'augmentation démographique est moindre, sont au maximum de leur capacité, soutient M. Faucher.

« La Fédération des établissements d'enseignement privés demande depuis 2006 au ministère de l’Éducation d’avoir accès à de nouveaux agréments qui permettraient de subventionner de nouvelles écoles privées. Cette demande est refusée, malgré la hausse démographique. »

— Une citation de  Éric Faucher, porte-parole de l'Association des écoles privées de l'Estrie

Une situation similaire dans les écoles publiques

Les concentrations des écoles publiques de Sherbrooke connaissent également un engouement accru. Par exemple, l'École secondaire du Triolet a reçu deux fois plus de demandes d'admission au programme de santé globale qu'elle n'a de places disponibles.

Des écoles soulignent des inscriptions records cette année pour les examens d’admission. Maintenant, il faut comprendre que des inscriptions à des examens ne représentent pas des inscriptions officielles. Les parents devront faire un choix d’ici les prochaines semaines. C’est lors de cette période que nous pourrons confirmer la véritable augmentation de clientèle, indique le Centre de services scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSSRS) dans un courriel.

Là aussi, la hausse de la démographie est en cause, selon le CSSRS. En 2017-2018, on comptait 5900 élèves dans les quatre écoles secondaires publiques de Sherbrooke. Cette année, il y en a 6400, soit 500 élèves de plus. Dans cinq ans, on estime qu'il y aura 800 élèves de plus pour un total de 7200 élèves.

Angoisse chez les familles

Si par les années passées, les élèves étaient presque certains de pouvoir fréquenter l'école secondaire de leur choix, ce ne sera pas du tout le cas en 2022-2023. Cette situation amène son lot de stress chez plusieurs familles, dont celle de Cynthia Caya, qui est maman de Jade, une élève de sixième année.

On a inscrit Jade dans deux écoles et on ne sait pas du tout si elle sera acceptée dans l'une de celles-là. Ça amène un grand lot de stress pour elle et pour nous. C'est une étape importante le secondaire. On veut qu'elle puisse aller dans l'école de son choix, avec les programmes de son choix. Je crois que ça pourrait jouer sur sa motivation si elle devait aller dans une autre école.

La famille a même dû annuler une petite escapade ce week-end. Nous allons savoir vendredi à 18 h si Jade est acceptée au Salésien. Si elle a une offre d'admission, il faut répondre rapidement, car ça fonctionne sur le principe du premier arrivé, premier servi. On ne veut pas rater notre chance. C'est vraiment stressant tout ça.

Les réponses aux demandes d'admission pour toutes les écoles privées de l'Estrie parviendront aux parents par courriel ce vendredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !