•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Antonine Maillet reçoit les grands honneurs à Paris

Emmanuel Macron et Antonine Maillet.

Le président français Emmanuel Macron a rencontré l'autrice acadienne Antonine Maillet, qui a été promue commandeuse de la Légion d'honneur à Paris mercredi.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

Radio-Canada

C’est un grand jour pour la romancière et dramaturge acadienne Antonine Maillet. Elle reçoit l'insigne de commandeur de la Légion d’honneur lors d’une rencontre avec le président français Emmanuel Macron, qui est le grand maître de droit de la Légion d’honneur.

La cérémonie officielle a eu lieu à Paris mercredi. Il s’agit d’une des plus hautes distinctions remises par le gouvernement français à une personne de l’extérieur du pays.

« Je suis toujours touchée. [...] Je me sens remontée, je grandis. »

— Une citation de  Antonine Maillet, autrice

La célèbre autrice a eu le privilège de planter un chêne dans les jardins de l'Élysée avec Emmanuel Macron, un symbole qui représente la pérennité de la relation franco-acadienne.

Ce chêne va servir à rappeler à la France et à l’Acadie que nous sommes nés, l’Acadie est née en France, avec ses Acadiens. [...] Des Français qui rêvaient de rester français et qui sont venus en Acadie fonder ce peuple qui dure toujours, lance Antonine Maillet dans une entrevue accordée à RDI Matin mercredi.

Une délégation acadienne à Paris

Antonine Maillet fait partie de la délégation acadienne qui est en visite officielle à Paris ces jours-ci.

Il s’agit d’une première visite depuis celle de 1968 qui avait permis à l’Acadie de tisser des liens privilégiés avec la République française. Quatre représentants de l’Acadie, appelés les quatre mousquetaires, avaient alors rencontré le général Charles de Gaulle.

Antonine Maillet se souvient d’une conversation qu’elle avait eue par la suite avec un ministre du général de Gaulle, Alain Peyreffite.

M. Peyreffite était ministre de de Gaulle, il était présent quand les quatre mousquetaires se sont présentés chez lui et il m’a assurée qu’il a vu pleurer de Gaulle, qui entendait pour la première fois le drame des Acadiens. Pendant que M. Peyreffite me racontait cette histoire, j’ai vu pleurer M. Peyreffite. J’ai donc vu pleurer celui qui a vu pleurer de Gaule.

Page couverture pour les 100 mille exemplaires du roman d'Antonine Maillet Pélagie-la-Charette.

Le roman d'Antonine Maillet Pélagie-la-Charette a reçu le prix Goncourt le 19 novembre 1979.

Photo : Radio-Canada

En 1979, Antonine Maillet reçoit le prix Goncourt pour son roman Pélagie-la-Charrette, une distinction littéraire attribuée en France. L’autrice est la première lauréate de ce prix qui ne vient pas de la France. À ce jour, elle est la seule canadienne à avoir remporté ce prix prestigieux.

Il s’agit d’une reconnaissance importante pour le peuple acadien et l’Acadie en tire évidemment une grande fierté. J’étais déjà acadienne, mais depuis toujours je suis française, parce que l'Acadie est restée française, de par sa langue, ses souvenirs, le sang qui coule dans ses veines. Les Acadiens sont tous d’origine française, soutient Antonine Maillet.

Une collaboration sociale, culturelle et économique

La visite de la délégation acadienne, dont fait partie Antonine Maillet, a pour but de renouer les alliances entre les peuples français et acadien et de discuter de projets de collaboration sur les plans social, économique et culturel.

Tout comme Antonine Maillet, la délégation souhaite inviter Emmanuelle Macron au prochain Congrès mondial acadien, qui se déroulera en 2024 dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse.

Denis Prud'homme assis avec Antonine Maillet devant un drapeau du Canada.

Antonine Maillet a été chancelière de l'Université de Moncton de 1989 à 2001. On la voit sur la photo en compagnie du recteur et vice-chancelier, le Dr Denis Prud'homme.

Photo : Gracieuseté / Université de Moncton

Le recteur et vice-chancelier de l’Université de Moncton, Denis Prud’homme, se réjouit de l'honneur accordé à Antonine Maillet par le président Emmanuel Macron. Il fait aussi partie de cette délégation qui accompagne l'autrice et témoigne de la fierté que l'établissement postsecondaire éprouve envers la romancière.

L’Université de Moncton félicite son chancelier émérite pour la réception de cette importante distinction. Sa contribution au développement des arts et de la culture chez nous, en Acadie, et partout dans la Francophonie internationale a changé le regard que porte le monde sur l’Acadie et sur l’importance du français dans le monde , dit M. Prud’homme.

Avec des informations de RDI Matin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !