•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des 5 à 11 ans déjà vaccinés en Ontario; 87 500 rendez-vous pris

Un des patients se fait vacciner dans l'épaule.

Un petit groupes de patients de l'Hôpital pour enfants SickKids à Toronto ont pu se faire vacciner le 23 novembre contre la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Steve Russell

La Presse canadienne

Un petit groupe d'enfants 5 à 11 ans à Toronto est devenu mardi le premier de cette cohorte à être vacciné contre la COVID-19 en Ontario, alors que la prise de rendez-vous était par ailleurs ouverte à l'ensemble de la province.

Ces premières injections pour les enfants ont été effectuées mardi en fin d'après-midi dans un centre de vaccination du centre-ville après une arrivée anticipée de certaines des doses du vaccin pédiatrique de Pfizer-BioNTech.

Un groupe de 10 patients de l'Hôpital pour enfants SickKids et leur famille ont été invités à participer.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, le maire de Toronto, John Tory, et la médecin-hygiéniste de la ville, Eileen de Villa, étaient sur place pour l'événement.

La Ville de Toronto a indiqué qu'un petit nombre de cliniques vaccineraient les enfants mercredi avant le début prévu de la vaccination de masse jeudi.

Prise de rendez-vous lancée mardi

À l'ouverture de la prise de rendez-vous dans la province mardi matin, les parents ontariens se sont précipités par dizaines de milliers pour réserver une place en ligne afin de faire vacciner leurs jeunes enfants.

De 8 h à 10 h, plus de 68 000 rendez-vous avaient déjà été pris, a indiqué une porte-parole du premier ministre Doug Ford. À 17 h, plus de 87 500 rendez-vous s'étaient envolés.

Ce chiffre n'inclut pas les réservations faites par le biais des bureaux régionaux de santé publique, des pharmacies et des centres de soins primaires qui offriront le vaccin aux enfants de 5 à 11 ans.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a indiqué que 400 000 doses du vaccin pédiatrique étaient attendues lundi, et que plus de 600 000 autres devraient être livrées plus tard.

Des rendez-vous pouvaient être pris pour jeudi après-midi, au plus tôt. Les enfants qui auront cinq ans d'ici la fin de 2021 peuvent aussi prendre immédiatement rendez-vous.

Problèmes avec la prise de rendez-vous

L'opposition néo-démocrate a soulevé des préoccupations à l'Assemblée législative au sujet de parents qui n'ont pas pu prendre rendez-vous pour leurs enfants à la même heure, parce que le portail provincial ne permet pas de faire plus d'une réservation à la fois.

La députée du NPD Catherine Fife a également critiqué le gouvernement progressiste-conservateur pour ne pas avoir autorisé les parents à préinscrire leurs enfants, comme d'autres provinces l'avaient fait avant qu'Ottawa n'approuve cette vaccination pédiatrique vendredi dernier.

La ministre Elliott a soutenu que son gouvernement ne savait pas à quel moment les vaccins seraient approuvés. Elle a déclaré que les parents peuvent contourner les problèmes de réservation de rendez-vous pour plus d'un enfant en appelant la ligne téléphonique du système de réservation.

La police de Windsor a déclaré, de son côté, mardi que des policiers seraient présents aux centres de vaccination où des manifestations étaient déjà prévues. Sur Twitter, le corps policier rappelle que les manifestants doivent rester sur la propriété publique et ne peuvent pas perturber les activités de l'établissement de santé.

L'Hôpital régional de Windsor a indiqué que les tentatives visant à empêcher les gens, en particulier les enfants et les parents, d'accéder à des services de santé essentiels tels que le vaccin sont répréhensibles et répugnantes.

L'Ontario signalait mardi 613 nouveaux cas de COVID-19 et neuf décès liés au virus.

Les données provinciales montrent que près de 89 % des Ontariens de 12 ans et plus ont reçu au moins une dose d'un vaccin, alors que près de 86 % sont pleinement vaccinés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !