•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une bande dessinée sur la tragédie de Lac-Mégantic finaliste pour un prix international

La couverture de la bande dessinée « Mégantic, un train dans la nuit ».

« Mégantic, un train dans la nuit » est finaliste au Festival international de la bande dessinée d'Angoulême. (Archives)

Photo : Éditions Écosociété

Radio-Canada

L'œuvre Mégantic, un train dans la nuit, de l’autrice Anne-Marie Saint-Cerny et du bédéiste Christian Quesnel, a été nommée finaliste au Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, un incontournable pour le milieu de la bande dessinée francophone.

L’ouvrage, qui revient sur la tragédie ferroviaire ayant coûté la vie à 47 personnes en 2013, a été sélectionné dans la nouvelle catégorie Éco-Fauve. Cette dernière est « réservée pour les œuvres qui ont des enjeux écologiques et des préoccupations au niveau de l’urgence climatique », explique Christian Quesnel.

On se sent privilégiés, car la production de bandes dessinées à travers le monde est énorme. Dans les années 80, il y avait environ 700 nouveautés par année en bandes dessinées franco-belges, et maintenant, ils sont rendus à environ 5000 productions par année. Le choix pour les gens du jury est énorme. Il y a une panoplie de styles. En tant que Québécois, c’est vraiment un grand privilège, car on est juste une poignée à avoir été finalistes, souligne le bédéiste.

Mégantic, un train dans la nuit présente une quête pour trouver les responsables de l’explosion, mais veut surtout rendre hommage aux victimes de la tragédie.

D’après moi, c’est le récit d’Anne-Marie Saint-Cerny qui est touchant, qui touche les gens, et c’est un événement qui n’est pas si lointain que ça. Le dispositif de la bande dessinée a aussi été utilisé de façon à rester pudique et à respecter les victimes, soutient Christian Quesnel. 

« L’abstraction utilisée au niveau conceptuel permet de vraiment faire sentir les sentiments, faire comprendre aux gens que des personnes sont mortes sans les montrer, en respectant leur dignité. »

— Une citation de  Christian Quesnel, bédéiste

Une tournée européenne

Les artistes derrière Mégantic, un train dans la nuit préparent maintenant un voyage en France pour participer à la remise des prix du Festival d’Angoulême, ainsi qu’une tournée européenne dans les librairies.

Un éditeur torontois s’intéresse également à produire une version anglophone de la bande dessinée, explique Christian Quesnel.

Je pense que la bande dessinée québécoise s’exporte de mieux en mieux, s’exclame le bédéiste.

Le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême se déroulera du 27 au 30 janvier 2022. La remise des prix aura quant à elle lieu le 29 janvier. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !