•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La cour autorise les nouveaux dépouillements exigés par Projet Montréal

Les urnes seront rouvertes dans l'arrondissement d'Outremont et dans le district de Tétreaultville.

Une main dépose dans la fente d'une boîte de scrutin un bulletin de vote jaune plié en trois parties.

Les électeurs ont beau avoir voté il y a plus de deux semaines, il manque toujours six élus à l'Hôtel de Ville de Montréal.

Photo : CBC / Al MacCormick

Le suspense se poursuit entourant l'identité de ceux et celles qui occuperont la demi-douzaine de postes électifs contestés dans la métropole.

Le juge Sylvain Coutlée de la Cour du Québec a accepté mardi les deux demandes de dépouillement judiciaire déposées le 11 novembre par Projet Montréal.

La première concerne la mairie d'arrondissement d'Outremont. Selon les résultats finaux d'Élections Montréal, le candidat d'Ensemble Montréal, Laurent Debois, aurait battu celui de Projet Montréal, Philipe Tomlinson, par seulement 23 voix.

La seconde concerne le district de Tétreaultville, dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, où la présidente du conseil municipal, Suzie Miron, joue son avenir. En vertu des résultats publiés par le président d'élection, la candidate de Projet Montréal aurait perdu par 42 voix face à Julien Hénault-Ratelle, d'Ensemble Montréal.

Selon les jugements que Radio-Canada a pu consulter mardi soir, le nouveau dépouillement dans Outremont s'amorcera jeudi au palais de justice de Montréal, alors que celui dans Tétreaultville débutera vendredi.

Six en tout

Ces deux nouveaux recensements s'ajoutent à ceux demandés par Ensemble Montréal, qui ont été avalisés par la cour mercredi dernier. Dans ce cas-ci, le processus s'est mis en branle lundi.

Les requêtes concernent la mairie de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et celle de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, ainsi que les postes de conseillers de la ville de deux districts issus de ces arrondissements, soit Loyola et La Pointe-aux-Prairies.

Les six demandes présentées au juge Coutlée évoquent plusieurs irrégularités. Des articles du Journal de Montréal et de la Gazette ont aussi fait état la semaine dernière d'erreurs majeures lors du dépouillement du vote.

Parcourez les résultats

En tout, une demi-douzaine de postes électifs restent donc à pourvoir.

La scène municipale, en attendant, ne prend pas de vacances. Ainsi, 97 des 103 élus montréalais ont été assermentés jeudi dernier, et la composition du prochain comité exécutif de la Ville de Montréal sera présentée aux médias mercredi avant-midi au Marché Bonsecours.

Mais les contestations forcent l'appareil municipal à s'adapter. Le calendrier et l'ordre du jour de certains conseils d'arrondissement ont dû être revus.

Par ailleurs, le maire sortant de Pointe-Claire, John Belvedere, est officiellement battu. Sa demande de dépouillement judiciaire a finalement été rejetée, la semaine dernière. C'est donc son adversaire Tim Thomas qui l'emporte avec une majorité de 61 voix. John Belvedere n'aura fait qu'un seul mandat à la mairie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !