•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pluie attendue en C.-B. menace les travaux en cours après les inondations

Deux hommes les pieds dans l'eau s'échangent un sac de sable.

Des bénévoles de la communauté chargent des sacs de sable qu'ils ont transportés vers des fermes de Yarrow situées dans la zone d'inondation de Sumas Prairie, à l'est de Vancouver. (19 novembre 2021)

Photo : CBC/Ben Nelms

Radio-Canada

Les plus de 80 mm de pluie attendus jeudi dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique menacent les travaux déjà effectués pour rétablir la situation après les inondations de la semaine dernière.

Nous ne sommes pas encore sortis du bois, dit le ministre de la Sécurité publique, Mike Farnworth, qui rappelle que si la météo a été clémente au cours des derniers jours, des tempêtes sont à prévoir à compter de jeudi.

La pluie s'abat à nouveau sur notre province, et d'autres pluies sont à venir. Cela aura un impact sur les cours d'eau et les terres déjà détrempées. Les neuf ou dix prochains jours pourraient être assez difficiles, explique-t-il.

Mike Farnworth souligne que plus de 120 soldats sont à l'œuvre à Abbotsford pour réparer les infrastructures détruites et protéger la zone.

La digue principale réparée à 80 % à Abbotsford

Le maire d’Abbotsford, Henry Braun, affirme que les réparations sur la digue principale sont désormais complétées à 80 %.

Nous nous attendons à ce qu'une hauteur supplémentaire de près de 1,50 mètre soit ajoutée à la digue avant l'événement météorologique prévu jeudi, estime-t-il.

Des efforts sont également mis en œuvre pour renforcer la station de pompage Barrotown. Sur plus de quatre millions de sacs de sable prêts à être déployés, 45 000 ont déjà été déployés pour la station de pompage .

Cette station de pompage est une partie intégrale de l'infrastructure dont nous avons besoin pour maintenir les opérations avec le soutien des Forces armées canadiennes.

Le maire Braun appelle ses citoyens à se préparer pour les prochaines intempéries.

À Merritt, l'Hôpital Nicola Valley rouvre ses portes

L'Hôpital de Nicola Valley fermé en raison des inondations accueillera à nouveau des patients à compter de vendredi.

Le directeur des opérations cliniques de la régie sanitaire de l’Intérieur, Ian Wood, indique que les horaires d’ouverture de l'hôpital seront dans un premier temps limités et que la reprise sera graduelle afin d’effectuer des contrôles et s’assurer que le personnel et les patients reviennent dans un établissement sécurisé.

Nous allons réexaminer la question après le week-end et le lundi pour voir si nous pouvons envisager de prolonger les heures d'ouverture, sinon des soins d'urgence complets 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7

La régie sanitaire envisage également de fournir à nouveau des services d’aide et de soutien à domicile si elle trouve le personnel nécessaire.

Penser à la santé mentale des sinistrés

Le retour à la maison des évacués peut être un événement traumatisant, explique Amanda Anderson, la chef d'équipe de l'évaluation environnementale dans le cadre du programme de santé publique environnementale.

Elle croit notamment que rentrer dans un logement sinistré peut avoir un impact sur les plus jeunes enfants. Nous ne recommandons pas de faire un grand voyage, peut-être juste une ou deux personnes, conseille-t-elle.

Elle ajoute que bien que rentrer chez soi apporte un certain soulagement, il ne faut pas omettre de noter les dégâts causés pour les assurances. Il est vraiment important de rentrer avec un téléphone portable chargé, un appareil photo, un stylo et du papier pour commencer les processus de documentation pour l'assurance.

Amanda Anderson précise que les personnes qui n'ont pas d'assurance peuvent dès à présent se tourner vers la Croix-Rouge canadienne.

Une nouvelle aide de la Croix-Rouge canadienne

La Croix-Rouge canadienne fournira une aide de 2000 $ aux ménages admissibles qui ont dû quitter leur résidence en raison des inondations entre le 14 et le 16 novembre.

Les personnes évacuées qui souhaitent recevoir cette aide doivent s'inscrire auprès de la Croix-Rouge canadienne en appelant le 1-800-863-6582.

Ces fonds s'ajoutent à l'aide financière en cas de catastrophe annoncée par le gouvernement provincial la semaine dernière, qui a été mise à la disposition des propriétaires de maison, des locataires résidentiels, des propriétaires de petites entreprises, des agriculteurs et des organismes de bienfaisance dont l'assurance ne couvre pas les pertes liées à une catastrophe.

La province affirme que l'accès à ce nouveau financement n'aura pas d'incidence sur l'admissibilité aux mesures de soutien offertes par le programme des Services de soutien d'urgence.

Plus de 6500 personnes évacuées sont inscrites au programme des Services de soutien d'urgence.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !