•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La santé publique régionale prête pour la campagne de vaccination des enfants

Des personnages de Noël gonflables à l'entrée de la Bâtisse industrielle.

La clinique de vaccination de la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières s'est donné des allures festives pour la campagne de vaccination des enfants de 5 à 11 ans.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Radio-Canada

Le gouvernement du Québec a annoncé mardi que la campagne de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans débutera mercredi dans la province. En soirée mardi, plus de 3100 parents avaient pris le rendez-vous de leur enfant dans un centre de vaccination de la région, soit près de 10 % des 35 000 jeunes de cet âge en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Les centres de vaccination seront les premiers à vacciner des enfants dans la province mercredi, alors que la campagne en milieux scolaires sera lancée le 6 décembre dans la région, dans plus de 200 écoles. Ce sont majoritairement les écoles éloignées des cliniques de vaccination et celles situées dans les milieux urbains moins favorisés qui ont été identifiées, a-t-on indiqué.

À la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières, les plages horaires pour les neuf premiers jours ont rapidement été comblées. Même chose pour les six premiers jours à la salle communautaire Théodoric-Lagacé de Shawinigan.

Début de la vaccination pour les enfants dans les centres

  • 24 novembre : Trois-Rivières et Victoriaville
  • 25 novembre : Drummondville et Shawinigan
  • 26 novembre : La Tuque

Les cliniques de vaccination massive prendront un air plus jovial pour l’occasion. On a aussi créé de petits espaces qu’on appelle des cubicules pour que les parents et les enfants puissent être dans un cercle fermé pour ne pas voir les autres enfants recevoir le vaccin, a indiqué le président-directeur général adjoint du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ), Gilles Hudon, en entrevue au Téléjournal Mauricie–Centre-du-Québec. Les vaccinateurs seront également vêtus d’ornements du temps des Fêtes.

La vaccination se fera exclusivement sur rendez-vous, autant dans les cliniques de vaccination que dans les écoles.

Des bureaux à cloisons à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières.

Des bureaux à cloisons ont fait leur apparition à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières afin d’accueillir les enfants de 5 à 11 ans.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

L’effort vaccinal mobilise un nombre record de 650 personnes pour administrer les doses de vaccin. Près de 30 000 doses sont attendues.

Des affiches éducatives concernant la vaccination derrière une table et des chaises.

Des affiches éducatives concernant la vaccination ont été installées dans chacune des stations de vaccination à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

L’objectif est de compléter l’administration de la première dose avant la période des Fêtes. L’intervalle recommandé entre les deux doses est de huit semaines.

Le vaccin, il est sécuritaire. Il a été homologué par Santé Canada, ce sont des experts qui se sont prononcés sur le vaccin, donc il n’y a pas d’inquiétude à y avoir pour les parents. On a des médecins pédiatres ou des médecins de famille dans la région qui pourront se rendre disponibles pour répondre à des parents qui auraient des préoccupations sur la sécurité des vaccins, a ajouté M. Hudon.

Les Centres de services scolaires en action

De son côté, le directeur général du Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy, Luc Galvani, invite les parents à contribuer à cet effort de vaccination. L’efficacité de la vaccination a été démontrée dans les établissements secondaires, des milieux désormais bien plus stables, selon lui.

Depuis octobre, 63 cas de COVID-19 ont été recensés dans les établissements du CSS, dont 54 au niveau primaire. Seule l’école Marie-Leneuf a dû être fermée en raison d’une éclosion, ce qui en fait un des centres les moins touchés dans la province en termes de fermetures. À l’heure actuelle, deux classes sont fermées sur l’ensemble du territoire du Chemin-du-Roy.

On voit les impacts de la vaccination par rapport à la propagation du virus. Donc c’est clair que pour nous ça va venir encore diminuer l’impact de la COVID dans le milieu, a-t-il indiqué en entrevue à l’émission En direct.

J’ai bien hâte de voir le mouvement qui va se faire, mais j’ai comme l’impression qu’on va avoir des surprises le 6 décembre lorsqu’on va lancer l’opération dans le milieu, à savoir qu’il y a déjà plusieurs parents qui vont avoir accompagné leurs enfants pour la vaccination, a poursuivi le directeur général.

Avec les informations de Jacob Côté

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !