•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Louise Boudrias mairesse suppléante de Gatineau, Jocelyn Blondin à la tête de la STO

Un homme sous un parapluie

Jocelyn Blondin, conseiller du district Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau, a été nommé président du conseil d'administration de la Société de transport de l'Outaouais (archives).

Photo : Radio-Canada

La nouvelle mairesse de Gatineau, France Bélisle, a nommé des membres du conseil municipal à différents comités ainsi qu'à des postes clés. Ces nominations ont été entérinées à la séance du conseil municipal de mardi soir, la toute première depuis l’élection du 7 novembre.

Louise Boudrias, conseillère du district du Parc-de-la-Montagne-Saint-Raymond, accède ainsi au poste de mairesse suppléante

La principale intéressée se réjouit de retrouver un poste qu'elle a déjà occupé par le passé, en plus d'exercer le rôle de vice-présidente du comité exécutif.

« C’est un poste que j’aimais bien faire parce que c’est intéressant [...] Les gens prennent le temps de venir te voir alors, souvent, on est sensibilisés sur des enjeux qu’on n’avait peut-être pas vus et ce, parce qu’on [va] dans des événements avec des organismes et les gens viennent nous en parler », a-t-elle dit en mêlée de presse.

France Bélisle a affirmé qu'elle voyait en Louise Boudrias la « conscience citoyenne » à la table du conseil municipal. Elle a souligné que toutes deux se sont côtoyées à Tourisme Outaouais et qu'elles connaissent bien leurs façons respectives de travailler.

Louise Boudrias répond aux questions des journalistes en conférence de presse.

Louise Boudrias, conseillère municipale du District du Parc-de-la-Montagne-Saint-Raymond, est nommée mairesse suppléante.

Photo : Radio-Canada / Nathalie Tremblay

« C’est important pour moi d’avoir une mairesse suppléante qui connaît mes couleurs et qui est capable, quand elle parle au nom de la Ville de Gatineau, d’avoir une teinte de ce que la mairesse est, aussi, dans sa personnalité, dans son quotidien et dans ses priorités », a soutenu France Bélisle.

Le conseil municipal a aussi approuvé les nominations au conseil d’administration de la Société de transport de l’Outaouais (STO) proposées par la mairesse. Le conseiller indépendant Jocelyn Blondin a été choisi pour être son président. Il sera accompagné d’Edmond Leclerc et de Jean Lessard, deux autres conseillers indépendants désignés pour y être membres.

« C'est un vote de confiance que j'ai reçu de la mairesse et je l’apprécie beaucoup », a réagi Jocelyn Blondin. Il a noté que d'importants dossiers l'occuperont, tel que celui du projet de tramway.

« Je pense qu’elle m’a remis un gros dossier [...] Je vais tout faire pour livrer la marchandise. »

— Une citation de  Jocelyn Blondin, conseiller du district Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau

La mairesse a aussi inclus des élus d’Action Gatineau, la formation politique du maire sortant, Maxime Pedneaud-Jobin. Ainsi, la vice-présidence du conseil d’administration de la STO sera assurée par Bettyna Belizaire, élue dans le district du Plateau, et Caroline Murray, qui représente le district de Deschênes, sera aussi membre.

Bettyna Belizaire estime que l'expérience que lui conférera son district pourra lui servir au cours de son mandat à la STO. « Le Plateau est un des quartiers où les gens utilisent le plus le transport en commun. C’est aussi le quartier où le tramway va avoir, quand même, un assez long trajet. On l’attend incessamment », a-t-elle dit.

Le Comité consultatif d’urbanisme sera, quant à lui, présidé par Mario Aubé, l’ancien journaliste élu dans Masson-Angers. La vice-présidence sera assurée par Mike Duggan, élu dans Pointe-Gatineau, et Caroline Murray siégera comme membre.

Mario Aubé répond à des journalistes en conférence de presse.

Mario Aubé, conseiller municipal du District de Masson-Angers, à Gatineau

Photo : Radio-Canada / Nathalie Tremblay

Le même trio siégera aussi au Conseil local du patrimoine et au Comité sur les demandes de démolition, dans les mêmes postes.

Le Comité consultatif agricole sera, pour sa part, présidé par Alicia Lacasse-Brunet, élue d’Action Gatineau dans Bellevue. Sa collègue Anik Des Marais, issue de la même formation politique, sera membre aux côtés de l’élu indépendant du district de la Rivière-Blanche, Jean Lessard.

Par ailleurs, Daniel Champagne a été reconduit dans son rôle de président du conseil municipal. Le conseiller du district du Versant sera appuyé par l'élue du district de Deschênes, Caroline Murray, qui agira à titre de vice-présidente.

Un lac-à-l'épaule qui redessinera certaines commissions

D’autres nominations doivent encore être faites, mais celles-ci ne surviendront qu'après un lac-à-l'épaule entre élus municipaux prévu la semaine prochaine.

La mairesse a expliqué qu'un des objectifs de ce rendez-vous, qui devrait s'échelonner sur deux jours, sera de se pencher sur la structure ainsi que la composition des comités et commissions de la Ville. Un rapport de l'Institut du nouveau monde (INM) portant sur ces questions sera d'ailleurs présenté aux membres du conseil municipal, a indiqué Mme Bélisle.

« Je ne me sentais pas à l’aise de procéder à la nomination des autres commissions tant qu’on n’avait pas regardé ensemble le rapport [...], qu’on n’en avait pas discuté », a-t-elle ajouté.

France Bélisle répond aux journalistes en conférence de presse.

La mairesse de Gatineau, France Bélisle

Photo : Radio-Canada / Nathalie Tremblay

Elle a rappelé qu'elle s'est engagée, en campagne électorale, à assurer un retour d'une commission des aînés ainsi qu'à créer une commission exclusivement dédiée à l'environnement.

La mairesse a aussi évoqué, mardi, un éventuel « recadrage » de certaines commissions. Elle souhaite qu'un programme partagé par l'ensemble des élus du conseil municipal soit adopté au terme du lac-à-l'épaule et que le travail des commissions y soit aligné.

« Et on ne doit pas se permettre d’ajouter, à la volée ou au gré du vent, de nouveaux éléments aux commissions parce que ça vient surcharger et on dévie de l’objectif et du mandat de chacune des commissions. »

Avec des informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !