•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yannick Nézet-Séguin, Justin Bieber et Drake en nomination aux prix Grammy

Le regard concentré, le chef d'orchestre dirige son ensemble.

Le maestro Yannick Nézet-Séguin

Photo : Courtoisie Hans van der Woerd

Radio-Canada

Ces trois personnalités font partie, avec Allison Russell, Caribou, Daniel Caesar et Joni Mitchell, des artistes du Canada en lice pour les prix Grammy, qui seront décernés le 31 janvier prochain. L’artiste américain multigenre Batiste, déjà lauréat d’un Oscar, est le grand favori avec 11 mentions. 

À 35 ans, l’Afro-américain Batiste, un pianiste de jazz, mais aussi chef d’orchestre au Late Show de Stephen Colbert, est en lice pour l’album de l’année avec We Are. Le musicien est aussi nommé pour le titre de l’année avec Freedom, une ode joyeuse à La Nouvelle-Orléans. Ses nominations couvrent plusieurs genres et catégories, dont le R&B, le jazz, la musique folk, le classique et le vidéoclip.

L’Ontarien Justin Bieber, la rappeuse américaine Doja Cat et la Californienne H.E.R., dont le vrai nom est Gabriella Sarmiento Wilson, sont en nomination huit fois. À noter que l’artiste montréalais Kaytranada a collaboré à Back of My Mind, de H.E.R., qui est cité dans la catégorie de l’album de l’année. 

Un homme tient un trophée dans chaque main.

Kaytranada a remporté deux prix Grammy en mars 2021.

Photo : Associated Press / Jordan Strauss

Justin Bieber sera peut-être récompensé pour son mégasuccès Peaches. Cette chanson interprétée en collaboration avec Giveon et le chanteur ontarien Daniel Caesar se retrouve dans trois catégories. 

Quant à Billie Eilish et à Olivia Rodrigo, elles cumulent sept nominations chacune.

Trois chances de trophées pour Yannick Nézet-Séguin

Le nom du chef d’orchestre québécois Yannick Nézet-Séguin figure trois fois dans la liste des nominations dévoilée mardi, d’abord avec l’Orchestre de Philadelphie pour l’enregistrement des Symphonies nos 1 et 3 de la compositrice afro-américaine Florence Price. 

L’enregistrement de l’opéra Dialogues des carmélites de Poulenc au Metropolitan de New York, où il est directeur artistique, est également en lice. 

Enfin, l’album voix-piano du Voyage d’hiver de Schubert, dans lequel Yannick Nézet-Séguin accompagne au piano la mezzo-soprano Joyce DiDonato, pourrait aussi être couronné. 

La surprise d’Allison Russell

De son côté, Allison Russell, la chanteuse originaire de Montréal, mais vivant désormais à Nashville, récolte trois nominations : une pour son album Outside Child, dans la catégorie du meilleur album americana, et les deux autres pour sa chanson Nightflyer.

Est-ce que c’est vrai? Ce n’est pas un rêve?, s’est interrogée Allison Russell au micro de Catherine Richer, chroniqueuse culturelle à l’émission Le 15-18.

Je suis tellement joyeuse, a ajouté celle qui a aussi souligné que Montréal restait toujours dans [son] cœur.

Une jeune femme regarde vers sa droite.

Allison Russell est chanteuse, musicienne et poète.

Photo : Francesca Cepero

Drake, Caribou et Joni Mitchell

Pour sa part, l’Ontarien Drake obtient deux nominations, une pour le meilleur album rap et une autre pour la meilleure performance rap, aux côtés de Future pour Way 2 Sexy

Autre nommé : l’artiste cubanocanadien Alex Cuba pour son dernier album Mendó, sélectionné dans deux catégories.

Dan Snaith, mieux connu sous le nom de Caribou, concourt pour le prix du meilleur enregistrement de danse/électronique pour son dixième album studio, Suddenly

Joni Mitchell a obtenu sa seizième nomination en carrière, dans la catégorie de l’album historique, avec Joni Mitchell Archives, Vol. 1: The Early Years.

Joni Mitchell chante avec une guitare sur scène.

L’artiste canadienne Joni Mitchell

Photo : La Presse canadienne / Nick Procaylo

Jeunesse et diversité

Ces nominations reflètent la beauté du paysage musical d’aujourd’hui, varié et diversifié, a estimé, dans un communiqué, Harvey Mason, président de l’académie de l’industrie musicale américaine qui décerne ces récompenses.

Pour répondre aux critiques récurrentes sur le manque de diversité dans les nominations, chaque catégorie est passée de huit à dix personnes nommées.

Autre nouveauté, les noms des personnes ayant contribué à la production, à l’écriture ou à l’interprétation d’un album sélectionné sont mentionnés dans les nominations. C’est ainsi que le Torontois The Weeknd, qui avait décidé de ne plus soumettre ses oeuvres aux prix Grammy, se retrouve nommé trois fois pour sa participation aux albums de Doja Cat et de Kanye West, qui vient légalement de prendre le nom de Ye.

Le nom du producteur montréalais DRTWRK fait également partie de la liste des nominations puisqu’il a contribué à l’album de Kanye West Donda, qui gagnera peut-être le prix de l’album de l’année.

Si les nominations aux prochains prix Grammy mettent à l’honneur les jeunes, les générations antérieures n’ont pas été oubliées. 

L’album Love For Sale, du crooner de 95 ans Tony Bennett et de l’artiste de 35 ans Lady Gaga, a décroché six nominations.

À 51 ans, Jay-Z totalise désormais pas moins de 83 nominations, dont 3 cette année, dépassant le légendaire producteur Quincy Jones, qui détenait jusqu’à présent le record avec 80 nominations.    

La soixante-quatrième cérémonie des prix Grammy se tiendra le 31 janvier à Los Angeles. 

Avec les informations de Associated Press, et AFP

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !