•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les « ignobles » stratégies des militants antivaccin dénoncées

L'entrée d'une clinique de vaccination. Des employés accueillent des résidents.

Le site de vaccination du centre commercial Devonshire est visé. (Archives)

Photo : Elvis Nouemsi Njiké

Radio-Canada

Des militants antivaccin de la région de Windsor, en Ontario, tentent d’organiser des actes de contestation afin de perturber la vaccination des enfants. L’ancien candidat du Parti populaire du Canada (PPC) dans la circonscription de Windsor-Tecumseh, Victor Green, a même suggéré à d’autres militants de bloquer la prise de rendez-vous.

Ces actes ont été rapidement critiqués mardi par des élus et des responsables de la région.

De plus, la police de Windsor sera présente pour surveiller et assurer la sécurité du public, peut-on lire sur le fil Twitter des forces de l’ordre, mardi.

Nous rappelons que les manifestants doivent rester sur un lieu public. Les opérations de l'hôpital et la sécurité publique ne peuvent être perturbées d'aucune façon.

Inonder les lignes

Les responsables de la santé ont condamné les propos d’un ancien candidat du PPC. Celui-ci a suggéré à ses partisans de prendre des rendez-vous destinés aux enfants, mais de ne pas s'y présenter.

Victor Green a publié le numéro de téléphone du site de vaccination du centre commercial Devonshire dans un groupe privé sur Facebook.

Vous savez ce qu'il faut faire, y a écrit M. Green. Remplissez tellement ces créneaux de rendez-vous qu'ils devront refuser des enfants parce qu'ils sont complets.

Une pancarte de campagne de Victor Green, candidat du Parti populaire du Canada dans Windsor-Tecumseh.

Victor Green était le candidat local du PCC aux dernières élections fédérales. (Archives)

Photo : Elvis Nouemsi Njiké

David Musyj, PDG de l'hôpital régional de Windsor, n'a pas tardé à réagir en écrivant dans une déclaration en ligne que ce que faisait M. Green était répréhensible et répugnant.

Notre système de soins de santé local de Windsor/Essex et le monde entier ont été témoins de l'impact dévastateur de la COVID-19 sur notre communauté et le fait de saboter délibérément la capacité d'une personne à accéder à ce vaccin qui sauve des vies doit être arrêté par le biais d'une loi, a-t-il déclaré.

Le député fédéral de Windsor-Tecumseh, Irek Kusmierczyk, a également condamné sur Twitter le message de M. Green, qualifiant ses propos d’ignobles.

CBC News a contacté M. Green pour obtenir des commentaires et mettra à jour cette histoire s'il répond.

Les réservations pour les enfants âgés de cinq à 11 ans ont été ouvertes lundi matin dans la région de Windsor-Essex. Les premiers rendez-vous devraient commencer jeudi.

Avec les informations de CBC News

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.