•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de vols directs vers le Sud à partir de Sudbury ni de North Bay

Façade de l'aéroport du Grand Sudbury.

Il n'y aura pas de vols à l'aéroport du Grand Sudbury.

Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Marier

Radio-Canada

Il n’y aura pas de vols directs vers les destinations soleil cet hiver à partir du Nord-Est de l’Ontario. La compagnie Sunwing a annulé ses départs prévus de Sudbury et de North Bay.

À partir de Sudbury, les vols vers Cuba et la République dominicaine étaient directs, mais avec un arrêt à Windsor ou à London, où le contrôle des douanes était effectué, explique le directeur du marketing de l'aéroport de Sudbury, Jean-Mathieu Chénier.

Comme ces deux aéroports du Sud de la province ne font pas partie de la liste de ceux pouvant accueillir des vols internationaux de passagers, Sunwing est forcée d’annuler ses vols dans le Nord-Est de l’Ontario.

La compagnie aérienne indique par courriel continuer de plaider en faveur de la réouverture des voyages internationaux à partir de divers aéroports régionaux de la province, dont ceux de London et de Windsor [...] en encourageant le gouvernement à revoir sa décision.

Jean-Mathieu Chénier devant un véhicule.

Le directeur du marketing de l'aéroport de Sudbury, Jean-Mathieu Chénier.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

À l’aéroport de Sudbury, deux vols par semaine étaient prévus, ce qui représentait avant la pandémie de 500 à 600  passagers par mois, soutient Jean-Mathieu Chénier.

Il y avait entre 16 et 18 vols par saison hivernale à l’aéroport Jack Garland de North Bay­, écrit par courriel le directeur général de l'aéroport de North Bay, Jack Santerre.

Du côté de Sault-Sainte-Marie, aucun vol direct n’était planifié par Sunwing pour cet hiver, précise dans un courriel le président et directeur général de l’aéroport, Terry Bos.

Il y a déjà eu des vols hebdomadaires vers les destinations chaudes pendant l’hiver, mais la compagnie a malheureusement décidé de ne pas revenir sur notre marché, écrit-il. Le service permettait l'envol d’environ 3000 passagers par saison.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !