•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De futures infirmières seront formées dans la MRC du Rocher-Percé et aux Îles

Lors d'une formation, une infirmière fait un massage cardiaque sur un mannequin pendant qu'une autre la regarde.

Deux infirmières en train de pratiquer un massage cardiaque sur un mannequin.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Roxanne Langlois

De futures infirmières seront formées dans la MRC du Rocher-Percé ainsi qu'aux Îles dès août prochain. L'objectif est d'amoindrir la pénurie de main-d'œuvre qui sévit au sein du personnel infirmier en Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine.

Cette nouveauté est le fruit d'une collaboration entre le Cégep de la Gaspésie et des Îles, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie et celui des Îles.

Sur la péninsule, le diplôme d'études collégiales (DEC) en soins infirmiers sera proposé à l'École des pêches et de l'aquaculture du Québec de Grande-Rivière. La formation spécifique au programme sera quant à elle offerte en télé-enseignement dans les locaux de l'hôpital de Chandler. Une nouvelle cohorte y sera accueillie chaque année.

Jean Gagné, directeur des études au Cégep de la Gaspésie et des Îles.

Jean Gagné, directeur des études au Cégep de la Gaspésie et des Îles.

Photo : Radio-Canada

Du côté des Îles-de-la-Madeleine, c'est le campus collégial qui dispensera le nouveau programme, qui démarrera tous les trois ans : en 2022, en 2025 et en 2028. Ce sera la toute première fois que cette formation sera dispensée sur l'archipel.

Le programme sera offert simultanément aux deux endroits, ce qui signifie que les cohortes pourront être jumelées.

On va donc pouvoir démarrer localement avec un nombre plus faible d'étudiants que la norme. On est donc assurés de pouvoir l'offrir sur une base plus régulière, note le directeur des études pour le Cégep de la Gaspésie et des Îles, Jean Gagné.

Pour attirer et retenir le personnel

Dans les deux cas, des stages seront prévus au sein de l'équipe des CISSS. Le but de cette alliance est de favoriser la rétention du personnel qualifié dans le secteur où aura lieu la formation.

« Ce sont des personnes qui vont déjà connaître les milieux et le personnel. C'est moins insécurisant quand on termine et souvent, la pratique et les liens qui se créent font que les gens vont décider de rester. »

— Une citation de  Johanne Méthot, directrice des soins infirmiers pour le CISSS de la Gaspésie

Mme Méthot croit que l'initiative contribuera également à convaincre les étudiants gaspésiens de faire leurs études dans leur région en raison de l'accessibilité du programme. La gestionnaire souligne que ceux et celles qui n'ont pas les moyens financiers de s'établir loin de la maison pourront également profiter de la proximité géographique de ce nouveau programme.

Une infirmière stérilise du matériel médical.

Une infirmière manipule du matériel.

Photo : Radio-Canada

 La formation dans le milieu demeure pour nous une des meilleures façons de recruter du personnel aux Îles et de contrer la pénurie de ressources qualifiées dans le secteur de la santé, indique pour sa part, par voie de communiqué, la présidente-directrice générale du CISSS des Îles, Sophie Doucet.

Des besoins bien présents

En Gaspésie seulement, 784 infirmières sont actuellement en poste. Il en manquerait entre 100 et 120 pour combler tous les besoins dans les différents établissements de santé.

Le DEC en soins infirmiers est déjà offert à Gaspé et à Carleton-sur-Mer. Au cours de la prochaine année, le CISSS de la Gaspésie dit vouloir explorer la possibilité d'implanter une cohorte à Sainte-Anne-des-Monts.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !