•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le vent des énergies propres souffle sur l’Iowa

Une éolienne dans le soleil couchant

Les agriculteurs comme Kelly Nieuwenhuis ont choisi d'installer des éoliennes sur leur terrain pour un revenu d'appoint

Photo : Radio-Canada / Frédéric Arnould

Quand on pense à l’Iowa, on pense souvent à un État plutôt conservateur où le maïs couvre l'horizon. Mais rarement à un État où l’énergie est plus propre qu’ailleurs. Pourtant, l’Iowa est un leader en matière de production d’électricité grâce à l’énergie éolienne.

Dans ce coin du Midwest aux plaines venteuses, où les républicains raflent la mise la plupart du temps au niveau de l’État, on a choisi cette voie davantage pour son côté économique qu’environnemental.

Au milieu d’un de ses champs à Sanborn, où il cultive maïs et soya, Kelly Nieuwenhuis est tout sourire, non loin d’une de ses deux éoliennes qui brassent le vent.

Cette année, la récolte de maïs a été bonne. Kelly s'affaire d'ailleurs à l'entreposer dans son silo pour l'automne avant de la vendre d’ici quelques mois.

Les éoliennes de Kelly Nieuwenhuis lui rapportent 24 000 dollars par an.

Kelly Nieuwenhuis, agriculteur à Sanborn en Iowa, est très satisfait de ses éoliennes.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Arnould

Mais il se souvient que les récoltes, il y a quelques années encore, n'étaient pas aussi rentables qu'elles le sont devenues.

En 2004, on faisait à peu près 50 $ de profit par acre, se rappelle-t-il. Et c’est là que j’ai trouvé une solution pour rentrer dans mes frais, grâce à l’énergie du vent.

Il a alors signé un contrat avec la compagnie d’électricité de l’Iowa MidAmerican Energy pour faire installer des turbines éoliennes sur ses terres.

« Le revenu annuel est fantastique. Je reçois 12 000 $ par turbine chaque année, alors qu'elles n’occupent en tout que 1,6 acre de terre. »

— Une citation de  Kelly Nieuwenhuis, agriculteur

Kelly Nieuwenhuis n’est pas le seul à avoir fait ce choix. Aujourd'hui, MidAmerican exploite plus de 3300 éoliennes sur le territoire de l’Iowa qui produisent, au gré du vent, près de 7000 mégawatts d’électricité.

L’énergie produite grâce aux éoliennes dans cet État y dépasse maintenant les 60 %, ce qui est un record aux États-Unis.

Et cela ne coûte pas plus cher aux clients, soutient Adam Jablonsky, vice-président, développement des ressources, au sein de MidAmerican.

Nos tarifs sont 30 % moins chers que la moyenne nationale, en grande partie parce que nous avons investi dans les énergies renouvelables, se félicite-t-il.

Devant les plaines de l'Iowa.

Adam Jablonsky, vice-président, développement des ressources, au sein de MidAmerican Energy

Photo : Radio-Canada / Frédéric Arnould

L’entreprise s’est lancée dans cette aventure en 2004 en investissant environ 13 milliards dans l’énergie du vent, le tout grâce à des incitatifs gouvernementaux.

C'est que les autorités, depuis un moment, avaient donné le ton. En 1983, l'Iowa avait contraint les compagnies énergétiques à fournir de l’énergie renouvelable. Puis, il y a eu les crédits d’impôt fédéraux, dans les années 90, pour la production d’énergie propre, auxquels s'ajouteront ensuite des exemptions de taxes pour l’achat et l'installation d'éoliennes.

Cependant, produire de l’énergie éolienne n’est pas sans défi. Et l'un de ceux qui se posent avec acuité est celui du transport.

À l'heure actuelle, explique Adam Jablonski, le système de transmission qui achemine l'électricité ne peut gérer qu'une quantité limitée d'énergie renouvelable. Ainsi, lors de journées venteuses, il peut arriver qu'il ne suffise pas.

Donc ici en Iowa et ailleurs aux États-Unis, explique-t-il, nous devrons faire des investissements pour apporter cette énergie renouvelable aux clients sur le marché.

Une opposition de plus en plus forte

Les éoliennes ne font cependant pas l’unanimité. Plus au sud, dans le comté de Madison, célèbre pour ses ponts couverts que met en valeur The Bridges of Madison County, avec Clint Eastwood et Meryl Streep, un vent de contestation s’est levé.

Mary Jobst avait signé, il y a quatre ans, un contrat avec MidAmerican pour faire installer des turbines éoliennes sur son terrain, ce qu'elle a regretté depuis.

L'opposition aux éoliennes s'organise en Iowa.

Mary Jobst regrette d'avoir signé un contrat avec la compagnie MidAmerican pour faire construire des turbines sur son terrain.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Arnould

Nous avons fait l’une des plus grandes erreurs de notre vie, celle de ne pas avoir demandé de conseils judiciaires avant de signer, reconnaît-elle maintenant.

Après avoir fait ses recherches, elle a découvert que nombre de ses voisins étaient eux aussi contre ce genre de projet. Le mouvement de protestation s’est alors organisé.

Et en décembre 2020, les autorités du comté de Madison ont décidé de restreindre radicalement la construction de ces gigantesques turbines sur son territoire.

Sur notre terrain, cela ne peut pas être plus près qu’à un mille des habitations, ce qui, dans notre région, signifie pratiquement une interdiction totale, explique non sans fierté Mary Jobst.

MidAmerican a donc poursuivi le comté. La cause est toujours devant les tribunaux.

Selon Steve Guyer du Conseil environnemental de l’Iowa, ce genre de résistance devrait probablement s’intensifier.

L'opposition se fait de plus en plus vocale sur l'omniprésence des éoliennes en Iowa.

Les éoliennes sont omniprésentes sur le bord de la route aux abords de la ville de Des Moines.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Arnould

Est-ce qu'il y a de la résistance aujourd’hui? On en voit davantage. Comme vous l'avez constaté, c'est difficile de ne pas voir toutes ces turbines, elles sont partout. Et parce que certains en voient beaucoup, ils se demandent si on a vraiment besoin d'en installer davantage.

Un avenir de plus en plus vert

Il reste que MidAmerican doit son succès au bon accueil des agriculteurs à l’installation d’éoliennes sur leurs terres. Et ils le leur rendent bien.

Nous avons beaucoup de routes de campagnes qui doivent être carrossées, explique Kelly Nieuwenhuis. On a beaucoup de ponts qui doivent être remplacés. Et je crois que tous ces revenus de taxes des éoliennes aident le comté.

Récemment, histoire de diversifier son offre d’énergie verte, MidAmerican s’est lancée dans l’installation de panneaux solaires afin de produire 141 mégawatts d’électricité d’ici la fin de l’année prochaine.

Le projet est actuellement un gigantesque chantier à Stuart, non loin du champ éolien d'Arbor Hill qui produit plus de 300 mégawatts.

MidAmerican installe des panneaux solaires en Iowa pour produire 141 mégawatts d'électricité d'ici la fin de l'an prochain.

MidAmerican installe des panneaux solaires en Iowa pour produire 141 mégawatts d'électricité d'ici la fin de l'an prochain.

Photo : Radio-Canada / Frederic Arnould

L’entreprise devrait donc continuer de réduire la part de sa production électrique provenant de sources polluantes telles que le charbon. Mais il serait surprenant que celles-ci disparaissent entièrement puisque, aussi propre que soit le vent, il n’est pas toujours constant.

Aussi, pour atteindre l’équilibre et ne jamais manquer d'électricité, les énergies fossiles devraient rester en appui, selon Adam Jablonsky.

Le prochain défi sera d’essayer d’accumuler l’énergie produite par les éoliennes et les panneaux solaires dans des batteries. MidAmerican a un projet d’élaboration et de test de batteries, mais il faudra être patient.

En attendant, Kelly Nieuwenhuis ne pense pas faire installer de panneaux solaires dans ses champs, car cela prend trop de place, mais songe à en mettre sur le toit de ses granges.

Pour l'instant, il préfère profiter du vent paisible des plaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !