•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ruisseau endommagé sur l’ancien champ de tir de Tracadie

Ruisseau endommagé

Une partie du ruisseau Clearwater a été endommagée sur l'ancien champ de tir de Tracadie

Photo : Gracieuseté

Le Club chasse et pêche de Tracadie a porté plainte au ministère des Ressources naturelles au sujet de la destruction d'une partie d'un cours d'eau sur l'ancien champ de tir.

Des images récentes montrant la destruction d'une partie du ruisseau Clearwater, prises par deux membres du club, montrent qu'un véhicule a traversé le cours d'eau.

Une partie du ruisseau

Une partie du ruisseau qui a été endommagé

Photo : Gracieuseté

Cet incident survient alors que le territoire est l'objet d'un débat sur la volonté de la province d'y permettre l'exploitation de bleuetières.

Des amateurs de chasse et de pêche de la région de Tracadie se sont dits horrifiés. C'est le cas du président du Club chasse et pêche, Mathieu Allard.

Il affirme que son organisme a porté plaine au ministère des Ressources naturelles.

La machine a passé à travers du ruisseau, constate-t-il. Il y a des débris d'arbres dans le ruisseau, des arbres qui ont été broyés. Il faut arrêter ces machines-là de faire ce genre de choses.

« Ils vont finir par détruire totalement le camp d'armée, les cous d'eau, les sources, les ruisseaux. »

— Une citation de  Mathieu Allard, président du Club chasse et pêche de Tracadie
Denis Losier, maire de la Municipalité régionale de Tracadie

Denis Losier, maire de la Municipalité régionale de Tracadie

Photo : Radio-Canada / René Landry

Le maire de la Municipalité régionale de Tracadie, Denis Losier, veut également savoir ce qui s'est passé.

C'est certain qu'on va suivre le dossier, assure-t-il. On parle d'un cours d'eau qui est abimé. Si on remonte la rivière un peu plus haut ça crée des dommages.

Des travaux de décontamination de cet ancien champ de tir militaire sont en cours ces temps-ci.

Le ministre des Ressources naturelles, Mike Holland, n'a pas voulu faire de commentaires sur cette affaire.

Au ministère de l'Environnement, personne n'est disponible pour commenter.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !