•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maladie de Lou Gehrig : l’édaravone maintenant remboursé à l’Île-du-Prince-Édouard

Des fioles du médicament sur une table.

L'édaravone est maintenant remboursé par le régime d'assurance-maladie de l'Île-du-Prince-Édouard. Les fioles ci-dessus proviennent du Japon (archives).

Photo : Radio-Canada / Guylaine Charette

La Presse canadienne

La compagnie pharmaceutique Mitsubishi Tanabe Pharma Canada annonce que l'édaravone, un traitement par perfusion pour la sclérose latérale amyotrophique (SLA), est désormais remboursé par le régime public de l'Île-du-Prince-Édouard en vertu d'une autorisation spéciale.

L'édaravone est également connu par la marque déposée Radicava.

Grâce à cette inscription, le traitement figure maintenant sur toutes les listes provinciales canadiennes, ainsi que sur celles du ministère des Anciens Combattants et du ministère des Services aux Autochtones.

Par voie de communiqué, la présidente et directrice générale de la Société canadienne de la sclérose latérale amyotrophique, Tammy Moore, a déclaré que l'édaravone est maintenant accessible de façon abordable pour les Canadiens admissibles.

Elle a rappelé que pour la communauté sclérose latérale amyotrophique, le temps est un facteur décisif. Du diagnostic précoce à l'accès aux options de traitement, chaque jour compte pour les familles canadiennes vivant avec la maladie.

La sclérose latérale amyotrophique, également appelée maladie de Lou Gehrig, est une maladie neurodégénérative qui provoque une paralysie progressive de l'ensemble de la musculature squelettique des membres, du tronc, de l'extrémité céphalique et des muscles respiratoires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !