•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une enseignante en congé après avoir utilisé le mot en n

Le bâtiment principal de l'école depuis l'extérieur.

Une enseignante de l'école secondaire Saunders a utilisé le mot en n en lisant à haute voix les paroles d'une chanson pendant une leçon, selon des élèves.

Photo : CBC/Kate Dubinski

Radio-Canada

Une enseignante d'une école secondaire de London, en Ontario, n'est pas retournée en classe depuis qu'elle a utilisé le mot en n en lisant des paroles de chansons lors d'un cours d'anglais sur les figures de style la semaine dernière.

Des élèves de l'école secondaire Saunders disent que l'enseignante a lu les paroles de la chanson des Black Eyed Peas, Where Is the Love?, dont l'un des couplets contient le mot en n.

Au lieu de le sauter ou d'en discuter avec la classe, elle l'a simplement dit ouvertement, comme s'il s'agissait d'un mot normal, se souvient Kayla Derbyshire, 16 ans, une élève de la classe de 12e année dans laquelle le mot a été mentionné.

L'un des élèves s'est énervé et lui a dit que ce qu'elle avait dit n'était pas correct et que ça ne pouvait pas être dit, car c'est évidemment un mot que nous ne devrions pas utiliser, surtout dans un cadre scolaire où ça pourrait offenser les gens.

Insatisfait de la réponse de l'enseignante, qui a suggéré qu'il réagissait de manière excessive, l'élève a signalé l'enseignante à la direction, affirme Kayla Derbyshire.

Trois hommes et une femme.

La chanson « Where Is the Love? » des Black Eyed Peas est sortie en 2003.

Photo : AP Photo/Jeff Bottari

Vous ne pouvez pas simplement lancer ce mot et espérer que personne ne se fâche ou que personne ne dise rien à ce sujet, continue-t-elle. Je suis très surprise, parce que je pensais qu'un enseignant aurait simplement sauté le mot et en serait resté là.

Le bien-être des étudiants, une priorité

Les élèves disent que l'enseignante n'est pas retournée à l'école depuis l'incident du 16 novembre dernier.

CBC a tenté de contacter l'enseignante pour obtenir des commentaires avant de divulguer son nom. Au moment de la publication, l'enseignante n'avait pas été jointe.

Contacté la semaine dernière, le Conseil scolaire du district de Thames Valley (TVDSB) n'a pas voulu dire à quelle mesure disciplinaire l'enseignante faisait face. Interrogés à nouveau lundi, des responsables ont déclaré que l'enseignante avait été démise de ses fonctions d'enseignante pendant qu'une enquête était en cours.

Je m'attends à ce que tout le personnel sache qu'il n'y a aucune raison valable d'utiliser des mots racistes dans une école de Thames Valley, a déclaré le directeur de l'éducation du Conseil scolaire du district de Thames Valley, Mark Fisher, dans un communiqué.

L'utilisation de mots qui reflètent une histoire de colonialisme blanc, d'oppression et de racisme, même dans le contexte de l’analyse de l'art ou de la musique, peut créer des déclencheurs émotionnels traumatisants pour les élèves racialisés. Le Conseil scolaire du district de Thames Valley s'engage à obtenir des résultats équitables pour tous les élèves.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !