•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un sentier du N.-B. sur la liste des destinations du National Geographic

Une rivière qui coule entre deux falaises.

Le sentier Nepisiguit Mi'gmaq, dont la difficulté est jugée moyenne, s'étend sur près de 150 kilomètres.

Photo : Radio-Canada / Patrick Lacelle

Radio-Canada

Le sentier Nepisiguit Mi'gmaq au Nouveau-Brunswick est l’une des 25 destinations de choix dans le monde pour 2022 sélectionnées par la revue National Geographic. C’est la seule destination au Canada qui figure sur cette liste.

Le sentier de 150 km est le plus long dans les Maritimes. Il s’étend de Bathurst jusqu’au parc provincial Mont-Carleton. Les randonneurs peuvent y voir le delta d’une rivière, les Appalaches, des ponts suspendus, des chutes, des rapides, des panoramas du haut de falaises, etc.

Des rapides entre deux parois rocheuses.

Le sentier Nepisiguit Mi'gmaq circule près de rapides et de chutes d'eau.

Photo : Gracieuseté/James Donald

Mais l’aspect le plus important du sentier est son histoire. Les Mi’kmaq ont utilisé ce sentier pour leurs déplacements, pour la chasse et pour la pêche, pendant 10 000 ans, explique Jason Grant, membre de l’association sans but lucratif qui entretient le sentier.

Quant à être sélectionné par le National Georgraphic, Jason Grant dit que c'était toute une surprise. Il doute que les autres bénévoles qui oeuvrent ou qui ont oeuvré au sentier s'attendaient à cette reconnaissance. Il dit que c’est très excitant.

Parcourir le sentier au complet, ce qui peut prendre jusqu'à une douzaine de jours, n’est pas un projet à prendre à la légère. Les randonneurs les plus expérimentés peuvent le faire en trois ou quatre jours, selon Jason Grant, qui dit l’avoir parcouru au complet en six jours à deux occasions. Et il n’y a pas de service cellulaire durant environ 85 % du parcours.

Mais le sentier a aussi beaucoup à offrir aux randonneurs débutants ou aux gens qui veulent faire quelques km à pied pour un pique-nique près d’une chute d’eau.

Deux randonneurs progressent sur un pont de cordages.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le sentier Nepisiguit Mi'qmaq comprend des ponts suspendus.

Photo : Instagram/Sentier Nepisiguit Mi'qmaq Trail

Le sentier se trouve sur la liste des destinations du National Geographic dans la catégorie des aventures, tout comme le Costa Rica, la Seine en France, les îles Chelbacheb et le bassin d'Arapahoe au Colorado.

Une « tortue » légendaire

Le National Geographic souligne la légende mi’kmaw qui entoure un rocher en forme de tortue près des chutes Nepisiguit. Selon la revue, lorsque le niveau de l’eau baisse, la tortue semble sortir de la rivière.

Citant Jason Grant, qui tient ses renseignements de l’aîné mi’kmaw Gilbert Sewell, la revue ajoute que si la tortue sortait complètement de l’eau, cela signifierait la fin du monde pour les Autochtones.

Jason Grant considère la distinction accordée par le National Geographic comme étant une reconnaissance de l’histoire du sentier et de tous les efforts déployés par d’innombrables bénévoles et bailleurs de fonds.

D'après un reportage de Marie Sutherland, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !