•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Des travailleurs d'urgence sur un véhicule tout terrain dans une rue inondée, bordée de maisons.

Des secours d'urgence dans les rues inondées d'un quartier résidentiel de Merritt, en Colombie-Britannique, le lundi 15 novembre 2021.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson / CBC

Radio-Canada

Le 15 novembre, 7000 résidents de Merritt ont dû évacuer la ville d'urgence. Dès midi mardi, certains d’entre eux pourront regagner leur domicile. Il s'agit de la première des trois phases du plan de retour à la maison des évacués de Merritt.

La Ville de Merritt a effectué une évaluation rapide des dommages de toutes les propriétés et elle indique être prête à mettre en œuvre le plan de retour à la maison des résidents évacués de leur communauté vers Kamloops et Kelowna.

Dans un premier temps, ce sont les évacués résidant au nord des locaux du détachement de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) de Merritt qui auront l’occasion de rentrer chez eux. La municipalité détaille que les services d'électricité, de gaz et d'Internet fonctionnent dans ce secteur.

Une carte de la de Merritt avec une zone jaune au nord, violet au centre et rouge au sud.

Le plan de retour à la maison de la ville de Merritt se déploie en trois phases. La première phase (zone en jaune) s'entame le mardi 23 novembre. La zone en violet représente la deuxième phase et la zone en rouge la troisième phase.

Photo : Ville de Merritt

La Ville demande toutefois aux résidents de se procurer assez de vivres pour être autosuffisants pour 72 heures.

Les épiceries de la zone de la phase 1 s'efforcent de reprendre leurs activités le 23 novembre 2021, mais les heures d'ouverture pourraient être réduites et il n'y a aucune garantie quant aux produits qui seront disponibles, peut-on lire sur le site Internet de la Ville de Merritt.

Pour ce qui est des services scolaires, un plan d’apprentissage à distance est en cours d’élaboration ainsi qu’un plan de retour en présentiel.

L’hôpital et le centre de santé de Nicola Valley ne seront pas ouverts et des barrages routiers demeureront en place.

Malgré la levée de l’ordre d’évacuation pour cette zone, les résidences seront cependant sous le coup d’une alerte.

Avis d'ébullition de l'eau

Les résidents vivant dans la zone de la phase 1 sont invités à être extrêmement attentifs quant à leur utilisation de l'eau.

Le puits Kengard est le seul puits qui alimente actuellement ce système et il est nécessaire de minimiser l'utilisation de l'eau, explique la Ville.

Ces résidents devront également faire bouillir l’eau pendant au moins 60 secondes avant de la consommer, car il y a encore des organismes dans l’eau qui peuvent rendre malade.

Selon la Ville, une fois l'eau refroidie, elle peut être bue, utilisée pour se brosser les dents ou encore laver et préparer à manger.

L'eau peut aussi être décolorée en raison de dépôts perturbés dans les canalisations. Cependant, la Ville indique que cela n'est pas dangereux, car l'eau a été désinfectée. Il faut cependant laisser l’eau couler pendant plusieurs minutes pour éliminer les problèmes d’air et d’eau décolorée.

Phase 2 et 3

Aucun échéancier n’est encore indiqué pour la phase 2 et la phase 3. Cependant, une mise à jour concernant la zone d'évacuation de la phase 2 – une zone qui n’a pas été touchée par les inondations et qui est située entre le détachement de la GRC et l'avenue Nicola – sera offerte par la municipalité d’ici le jeudi 25 novembre.

Les autorités de Merritt indiquent qu'avant de lever l'ordre d'évacuation, des tests supplémentaires doivent être effectués sur l’eau provenant du réservoir Grimmett. Et que les restrictions de service de la zone de la phase 1 seront aussi en place pour la zone de la phase 2.

La phase 3 du plan de retour à la maison concerne des propriétés au sud de l’avenue Nicola, dont certaines qui n'ont pas été touchées par les inondations. La Ville de Merritt précise que les ordres d'évacuations seront probablement levés par bloc en priorisant les zones où les services publics peuvent être plus facilement rétablis.

Parallèlement, la Ville élabore un plan pour communiquer aux résidents les informations relatives à l'évaluation rapide des dommages et pour permettre un accès de jour seulement à la plupart des parties de la zone de la phase 3.

Cela permettra aux résidents de rassembler leurs effets personnels, d'évaluer les dommages et de commencer les activités de nettoyage et d'atténuation des dommages, avant la levée de l'ordre d'évacuation de cette zone.

Bannière pour dossier montrant des gens secourus dans une chaloupe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !