•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Logements sociaux sur la rue Galt Ouest : le projet ira de l’avant

Un terrain vague près de la rue Galt.

Le projet de 116 unités de logements sociaux prévu sur la rue Galt Ouest verra bien le jour, assure l'Office municipal d'habitation.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le projet de 116 unités de logements sociaux prévu sur la rue Galt Ouest verra bien le jour, même si l'Office municipal d'habitation de Sherbrooke a dû annuler un premier appel d'offres jugé trop élevé. Une nouvelle invitation sera lancée aux entrepreneurs en début janvier.

Neuf immeubles de la rue Galt Ouest, qui abritaient une soixantaine de ménages, ont été démolis au début de 2020 pour faire place à ce projet d'envergure.

L'Association des locataires de Sherbrooke souhaite ardemment que les logements soient construits, alors que la région vit une crise du logement.

On va marteler notre message que ce projet-là et plein d’autres aussi doivent se réaliser, car sans ça, on ne sortira jamais de la crise du logement, déplore Alain Roy, de l’Association des locataires de Sherbrooke. 

L’échéancier sera respecté, selon l’Office municipal d’habitation

La directrice générale de l'Office municipal d'habitation de Sherbrooke Marie-Claude Bégin se fait rassurante et assure que le plus important projet de son histoire va se réaliser selon l'échéancier prévu. Le chantier doit démarrer au printemps prochain et accueillir des occupants un an plus tard, au printemps 2023. 

Étant donné qu’on n’avait pas les budgets pour répondre au montant des soumissionnaires, on a décidé d’annuler l’appel d’offre, pas d'annuler le projet, pour nous permettre de revoir nos dépenses, notre budget de réalisation et voir comment on peut construire l’immeuble autrement en préservant les 116 unités de logement pour que ça coûte moins cher. On va revoir des équivalences de matériaux, des changements au niveau de la structure du bâtiment, explique-t-elle.

Marie-Claude Bégin espère aussi que les procédures administratives pour avoir accès à des logements abordables et sociaux seront simplifiées. La ministre des Affaires municipales et de l'Habitation Andrée Laforest, de passage à Sherbrooke, le souhaite également.

« Là, on revoit le programme AccèsLogis. C’est vrai qu’il est très très complexe. On regarde comment ça peut se passer dans les habitation à loyer modéré, on a revu le Plafonds de revenu déterminant les besoins impérieux. Dans tous les programmes, on essaie d’accélérer la cadence.  »

— Une citation de  Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l'Habitation

Environ 1000 personnes figurent sur la liste d'attente de l'Office municipal d'habitation de Sherbrooke. Son parc immobilier compte actuellement 1 666 unités. Le projet de la rue Galt Ouest viendra combler une petite partie de ces besoins.

Avec les informations de Guylaine Charette 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !