•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas encore d’appel d’offres pour le tronçon entre Caplan et Port-Daniel

Un pont ferroviaire enjambe une rivière devant un paysage forestier.

D'ici 2022, des travaux sont encore à faire sur plusieurs ponts situés entre Caplan et Port-Daniel-Gascons. (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Perrine Bullant

Aucun appel d'offres n'a encore été lancé pour réaliser la remise à niveau des ponts et des infrastructures le long de la voie ferrée entre Caplan et Port-Daniel. D'après l'échéancier fixé par le gouvernement de François Legault, le tronçon devrait être achevé d'ici la fin de 2022.

Il y a à peu près sept ou huit structures qui ont besoin de travail, évalue le président de la Société du chemin de fer de la Gaspésie, Éric Dubé.

Le président de la Société du chemin de fer de la Gaspésie, Éric Dubé.

Le président de la Société du chemin de fer de la Gaspésie, Éric Dubé reste confiant sur la réalisation du projet mais s'inquiète des retards du ministère.

Photo : Radio-Canada

D'après lui, ce retard ne devrait pas compromettre la réalisation du projet par le ministère des Transports. Le gouvernement dit qu'il allait mettre les sommes nécessaires pour réhabiliter le tronçon jusqu'à Gaspé. L'enjeu, c'est plus sur les échéanciers, clarifie Éric Dubé.

Depuis 2015, Québec est propriétaire du chemin de fer gaspésien et s'est engagé à réaliser les travaux sur l'ensemble de la voie ferrée.

La réfection de la voie devrait permettre le retour du train jusqu'à Gaspé, prévu pour la fin de 2025, d'après l'échéancier du ministère des Transports.

VIA Rail a déjà fait part de son intention de rétablir ses services de transports des voyageurs. Ses wagons ne circulent plus au-delà de la gare de Matapédia depuis 2013.

Le dossier est très complexe, défend le préfet de la MRC d'Avignon, Mathieu Lapointe.

Le nouveau président de la Table des préfets de la Gaspésie ne doute pas de l'engagement du gouvernement qui poursuit actuellement la reconstruction du pont ferroviaire de Port-Daniel–Gascons.

Je suis du comité de suivi qui suit l'avancement des travaux sur la voie ferrée et je sens la volonté d'avancer, même aussi au niveau des fonctionnaires du ministère des Transports qui ont l'enjeu de main d'œuvre qu'on connaît tous aussi, affirme l'élu.

D'après Mathieu Lapointe, le ministère tente de recruter des ingénieurs supplémentaires pour faire faire avancer le projet rapidement.

L'opposition s'inquiète des délais

Joël Arseneau, chef parlementaire du Parti québécois, porte-parole en matière de transport, craint, lui aussi, que l'arrivée du train jusqu'à Gaspé ne soit pas réalisable en 2025 comme il est prévu.

On nous avait dit que c'était cet automne, il reste à peu près un mois au ministère des Transports pour envoyer les appels d'offres, alerte l'homme politique.

Malgré le retard évident, il ne pense pas, lui non plus, que cela signifie la remise en question du projet. Les sommes ont déjà été annoncées du programme québécois des infrastructures, le fédéral a aussi versé une contribution, il n'est plus question de reculer, assure le chef de l'opposition.

De son côté, le député de Bonaventure, Sylvain Roy, ne doute pas que le projet finira par se réaliser mais craint que les budgets débloqués par les gouvernements ne soient pas suffisants : il y a une surchauffe dans le domaine de la construction, alors plus on attend, plus ça augmente.

Le député s'inquiète aussi de la rentabilité du rail à moyen terme puisqu'un des principaux clients, l'entreprise LM Wind Power, se tournera vers le transport maritime plutôt que le rail pour acheminer ses pales d'éoliennes.

À ce jour, Québec a réservé au moins 280 millions de dollars pour réhabiliter la voie ferroviaire jusqu'à Gaspé, incluant une aide financière de 45,8 millions de dollars, versée par Ottawa.

Des travaux d’ingénierie en cours

Ce n'est pas parce que les gens ne voient pas de travailleurs sur le terrain que les choses n'avancent pas, se défend Louis-André Bertrand, porte-parole du ministère des Transports.

Il informe que des travaux d'ingénierie se poursuivent pour évaluer les travaux nécessaires sur le tronçon ferroviaire Caplan et Port-Daniel. Selon le gouvernement, 11 infrastructures nécessitent des travaux pour que la voie ferroviaire puisse être opérationnelle d'ici la fin 2022.

Un premier appel d'offres sera publié au cours des prochaines semaines, indique le ministère des Transports. D'autres suivront dans les prochains mois.

Québec dit avoir confiance de pouvoir rénover le chemin de fer jusqu'à Gaspé dans les temps.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !