•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yves Girard quittera la direction de la coopérative Nutrinor

Yves Girard sourit dans un bureau.

Yves Girard est le chef de la direction de Nutrinor depuis 2002.

Photo : Gracieuseté de Nutrinor

Le chef de la direction de Nutrinor, Yves Girard, quittera ses fonctions après 20 ans à la tête de la coopérative alimentaire basée à Saint-Bruno, au Lac-Saint-Jean.

Son départ a été annoncé par communiqué lundi après-midi.

Le conseil d’administration a amorcé le processus pour lui trouver un successeur. Cette personne sera nommée au cours de l'année 2022.

Je suis plus que reconnaissant d’avoir pu faire partie d’un bout de l’histoire de cette belle coopérative qui contribue significativement au développement de l’agriculture du Québec et, plus spécialement, de celui des agriculteurs de notre région pour lesquels j’ai une profonde affection, a partagé l'agronome par voie de communiqué.

Sous sa direction, la coopérative a pris de l'expansion. Le nombre d'employés est passé de 400 à 900 et le chiffre d'affaires a plus que doublé aussi, bondissant de 250 M$ à 600 M$.

Yves Girard était en poste depuis 2002. J'ai été très chanceux au départ, parce que les gens m'ont fait confiance. On ne donnait pas cher de ma peau au début parce que c'est sûr qu'un jeune de 36 ans qui arrive pour redresser une coopérative de l'ampleur de Nutrinor en 2002, il fallait quand même être très audacieux de la part des administrateurs de me nommer là, a-t-il raconté au micro de l'émission Place publique.

Des acquisitions

Plusieurs acquisitions ont été réalisées au fil des ans, amenant la coopérative à s'établir dans six régions du Québec. Il y a eu notamment l'achat de la Boucherie charcuterie Perron de Saint-Prime en 2009, la Charcuterie L.F. à Alma en 2013, la Fromagerie Perron de Saint-Prime en 2015, la Fromagerie Champêtre de Repentigny en 2017 et la Boulangerie du Royaume en 2018.

Yves Girard annonce son départ alors que la coopérative a présenté un bénéfice net de 9,4 M$ en 2020. À son arrivée, il y avait plutôt une perte de 6,6 M$ au tableau.

Yves Girard est un visionnaire et un gestionnaire d’exception. Avec compétence et humilité, il a su prendre de solides décisions stratégiques et mobiliser ses équipes pour assurer le développement et la viabilité financière de la coopérative. Sous sa direction, Nutrinor est devenue l’un des plus remarquables fleurons du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de l’industrie agroalimentaire québécoise, a commenté aussi le président du conseil d'administration, Dominic Perron.

Pour le moment, Yves Girard ignore en quoi consistera la suite de sa carrière, après les quelques derniers mois consacrés à Nutrinor question d'assurer une bonne transition.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !