•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le défenseur des enfants de l’Î.-P.-É. veut éviter la stigmatisation de certains élèves

Un homme sourit à la caméra.

Marvin Bernstein est le défenseur des enfants et de la jeunesse de l’Î.-P.-É. Il a publié son premier rapport vendredi.

Photo : Nicola MacLeod/CBC

Radio-Canada

Le rapport du défenseur des enfants et de la jeunesse de l’Île-du-Prince-Édouard met en lumière une problématique préoccupante. Marvin Bernstein indique que, dans certains cas, la trop grande fréquence des rencontres entre un travailleur spécialisé et un enfant, à l'école, pourrait nuire à ce dernier.

Dans son premier rapport, Marvin Bernstein souligne qu’un enfant s’est senti stigmatisé à l’école, après avoir été approché constamment par des travailleurs spécialisés qui lui demandaient de quitter la salle de classe pour tenir des rencontres.

L'enfant a affirmé que ce qui posait problème, c'était toutes les perturbations de la journée scolaire, c'est-à-dire le fait d'être retiré de la salle de classe par des travailleurs spécialisés auprès des jeunes, souligne Marvin Bernstein.

Il a ajouté que ces rencontres fréquentes à l’école attirent l'attention sur le fait que cet enfant peut avoir certains problèmes, aux yeux de ses camarades de classe.

Selon lui, les adultes devraient se préoccuper de l’horaire des enfants à l’école.

Nous devons être respectueux et sensibles aux besoins et aux pressions que subissent les enfants. Ils ont des devoirs à faire. Ils ont des activités récréatives aussi, précise Marvin Bernstein.

Le Bureau du défenseur des enfants et de la jeunesse a publié son premier rapport annuel vendredi. Le document indique que le défenseur et son équipe ont traité 151 dossiers concernant près de 200 enfants de juillet 2020 à mars 2021.

Des enquêtes sur la mort de deux enfants

Le défenseur des enfants et de la jeunesse, Marvin Bernstein, compte enquêter sur deux décès d’enfants survenus en 2020.

Marvin Bernstein affirme qu’il attend l’enquête du coroner sur le meurtre et le suicide de Danielle White et de sa fille de 9 ans, Olivia Rodd, survenus en juillet 2020 à Charlottetown. Le Bureau du défenseur compte lancer une enquête à son tour.

Le défenseur prévoit aussi enquêter sur la mort de Knox Beairsto-Whitlock, survenue en août 2020. L’enfant âgé de deux ans a perdu la vie à cause d’un traumatisme crânien. La police a conclu que la mort était accidentelle.

Le rapport du défenseur indique que les conclusions de ces enquêtes seront utilisées pour « sensibiliser les organismes publics, les organisations communautaires et le public aux exigences de déclaration obligatoire des blessures graves et des décès ».

D’après les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !