•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination des 5 à 11 ans : comment préparer votre enfant à recevoir son vaccin?

Une petite fille aux cheveux longs se fait vacciner.

Le plan d’adaptation devrait, selon une travailleuse de la santé, inclure le lieu de vaccination et la façon dont l’enfant souhaite recevoir son vaccin. (archives)

Photo : Associated Press / Lisa Leutner

Radio-Canada

Au moment où la Saskatchewan se prépare à recevoir plus de 112 000 doses de vaccins au cours des prochains jours, des travailleurs de la santé expliquent comment préparer les enfants à se faire vacciner.

Dominique Rust, responsable de la fondation de l’Hôpital pour enfants Jim-Pattison, à Saskatoon, conseille aux parents de préparer un plan avec leur enfant avant de l’emmener à la clinique pour recevoir sa dose de vaccin.

Selon elle, il s’agit de prendre un moment pour réfléchir avec l’enfant afin de lui permettre de mieux comprendre la façon dont la vaccination se déroule.

Dominique Rust, qui accompagne aussi des enfants durant des procédures médicales, indique que le fait de faire participer les enfants au processus de traitement rend le déroulement de la vaccination plus positif. Elle ajoute qu’il faut expliquer à l’enfant ce qu’il verra, entendra et ressentira lors de la vaccination.

« Avec une bonne préparation et une discussion, votre enfant réussira. »

— Une citation de  Dominique Rust, responsable de la fondation de l’Hôpital pour enfants Jim-Pattison

Le plan d’adaptation devrait, selon la travailleuse de la santé, comporter le lieu de vaccination et la façon dont l’enfant souhaite recevoir son vaccin. S’il le souhaite, il peut choisir un type de distraction, par exemple un jouet, une chanson ou l’utilisation d’un appareil électronique.

De son côté, la Dre Ayisha Kurji, professeure en pédiatrie à l’Université de la Saskatchewan, souligne l’importance de valider les préoccupations auprès des enfants.

Selon elle, il faut s’assurer qu’ils se sentent à l’aise et en sécurité sur ce qui se passe dans leur corps. Elle ajoute qu’il faut préparer les enfants à faire confiance au système de santé.

La Dre Kurji conseille aux parents de trouver les réponses aux questions et aux préoccupations des enfants en s’informant auprès du médecin de l’enfant. Cela permet à l’enfant d’obtenir des réponses de la personne qui est responsable de sa santé et en qui il a confiance. 

Fonctionnement de la campagne de vaccination

Dans un communiqué publié lundi, l’Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA) indique qu'elle offrira les vaccins dans 221 cliniques situées dans 141 communautés de la province.  

Diverses cliniques seront offertes, notamment des cliniques sans rendez-vous et avec rendez-vous. La vaccination sera aussi offerte auprès de Services aux Autochtones Canada, Northern Inter-Tribal Health Authority (NITHA) et dans des pharmacies.

Des cliniques seront mises en place dans plus de 100 écoles. Celles-ci mettront l’accent sur la présence de parents ou de tuteurs pour accompagner les enfants. L'information sur les cliniques en milieu scolaire sera communiquée aux parents et aux élèves.

Le NPD réagit 

Pour leur part, les néo-démocrates pressent le gouvernement de prendre les mesures nécessaires afin que les taux de vaccination augmentent. Plutôt que de démontrer le bien-fondé de la vaccination pour les enfants, il faut soulever la question de l’hésitation vaccinale chez les enfants et leurs familles, croit le chef néo-démocrate, Ryan Meili. 

Nous savons que les enfants de moins de 12 ans sont le groupe d’âge le plus touché par les nouvelles infections de COVID-19, déclare-t-il.Et soyons bien clairs, c’est une grande annonce, et je sais que bien des parents et des professionnels de la santé ont attendu que les vaccins soient approuvés et disponibles pour ce segment de la population. Mais le gouvernement devrait aussi chercher à faire augmenter le nombre de vaccinés. Si vous le pouvez, allez vous faire vacciner, ajoute-t-il.

D’après les informations de Courtney Markewich

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !