•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Subvention fédérale : Little Jamaica reçoit un million de dollars

Un portrait de Sheryl Bryan Phillips qui tient deux plats.

Sheryl Bryan Phillips est propriétaire du restaurant Judy's Island Grill.

Photo : Radio-Canada / Robert Krbavac/CBC News

Radio-Canada

Les propriétaires d'entreprises espèrent qu'une subvention fédérale d'un million de dollars destinée à revitaliser Little Jamaica contribuera à améliorer le profil de cette communauté historique de Toronto.

Les propriétaires ont déclaré dimanche que l'argent arrive au bon moment car les commerces appartenant à des Noirs le long de l’avenue Eglinton Ouest, principalement situés entre l’avenue Marlee et l’avenue Oakwood, luttent depuis 2011 pour rester ouverts.

D'abord, les entreprises du secteur ont dû faire face à la construction du train Eglinton Crosstown. Plus récemment, ils ont dû faire face aux restrictions liées à la pandémie de COVID-19. Plus de 50 entreprises appartenant à des Noirs dans Little Jamaica ont fermé leurs portes au cours des cinq dernières années.

C'était un défi, mais j'ai enduré. Je me suis accrochée, a déclaré Sheryl Bryan Phillips, propriétaire de Judy's Island Grill, un petit restaurant qui sert une authentique cuisine caribéenne.

2018 a été notre meilleure année. Après cela, la pandémie a frappé.

Mme Bryan Phillips dit qu'elle recommence à voir des visages familiers. Or, elle aimerait voir plus de clients de l’extérieur de la communauté.

Une subvention pour financer des programmes

La subvention, accordée par l'Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l'Ontario, a permis l'ouverture d'un bureau satellite de la Black Business and Professional Association [BBPA, Association professionnelle des affaires noires, traduction libre], un organisme de bienfaisance à but non lucratif créé en 1983 qui s'occupe de l'équité et des possibilités pour la communauté noire dans le domaine des affaires, de l'emploi, de l'éducation et du développement économique.

Un portrait de Frances Delsol.

Frances Delsol est la directrice de l'association.

Photo : Radio-Canada / Robert Krbavac/CBC News

Bien que la subvention ait été annoncée plus tôt cette année, le bureau de la Association professionnelle des affaires noires a ouvert la semaine dernière.

Frances Delsol, directrice générale de l’association, a déclaré que la subvention sera utilisée pour financer des programmes destinés aux entreprises appartenant à des Noirs et exploitées par des Noirs dans Little Jamaica.

Le quartier a accueilli de nombreuses personnes d'origine jamaïcaine et caribéenne qui ont déménagé à Toronto dans les années 1950 et 1960.

Il y a cinq ans, on y trouvait plus de 110 entreprises appartenant à des Noirs. Aujourd'hui, il y en a environ 45 dans le quartier.

Nous avons constaté une dégradation de la communauté en termes de nombre d'entreprises. Et nous sommes là pour consolider ceux qui restent et pour essayer d'en faire venir d'autres afin que la culture de ce qu'est Little Jamaica perdure, a déclaré Mme Delsol.

Il est important que non seulement Toronto mais aussi le Canada comprennent l'importance historique de cette région. [...] Si nous n'encourageons pas la durabilité de cette culture, elle va mourir.

Stuart Brown, propriétaire du Reggae Cafe, un restaurant spécialisé dans les fruits de mer jamaïcains, a déclaré que, selon lui, un programme de marketing pour le quartier devrait être établi.

Un portrait de Stuart Brown devant le Reggae Cafe.

Stuart Brown est le propriétaire du Reggae Cafe.

Photo : Radio-Canada

M. Brown a ajouté avoir perdu des revenus pendant la construction du train léger parce que les clients ont eu du mal à trouver du stationnement. Selon lui, la subvention aidera les entreprises du quartier.

Beaucoup de gens qui sont jamaïcains viennent dans ce quartier spécifique, Little Jamaica, simplement parce qu'ils peuvent accéder aux choses qui se trouvent sur leur île, dit-il.

L’association a également engagé une agence de marketing, Konvo Media, pour l'aider à mettre en œuvre ses programmes.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !