•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une salle de psychomotricité pour les enfants à Trois-Pistoles

Un enfant découvre les activités proposées dans la salle de motricité de la Maison de la Famille des Basques à Trois-Pistoles.

La salle de motricité de la Maison de la Famille des Basques permet aux enfants de jouer dans un endroit sécuritaire.

Photo : Radio-Canada / Fabienne Tercaefs

Radio-Canada

La Maison de la Famille des Basques inaugurait dimanche une salle de psychomotricité, à Trois-Pistoles.

La salle de psychomotricité offre un espace ludique, avec différentes structures de jeux, pour permettre aux enfants de pratiquer des activités physiques à leur rythme.

Léa Béland fait partie des premières utilisatrices et semble déjà conquise. J’aime les barres, j’aime le mur d’escalade, j’aime la glissade, énumère la fillette.

Sa grande sœur Rosalie est, elle aussi, une adepte des modules. Elle profite des jeux qui ne peuvent pas être installés à la maison, comme le mur d'escalade, on n'en a pas chez nous.

Les enfants découvrent les activités proposées dans la salle de motricité de la Maison de la Famille des Basques à Trois-Pistoles.

Léa et Rosalie Béland profitent de la salle de motricité, accessible aux enfants âgés de 2 à 10 ans.

Photo : Radio-Canada / Fabienne Tercaefs

Mylène Gagné, présidente du Conseil d'administration de la Maison de la Famille, est fière de voir l'aboutissement de ce projet sur lequel l'équipe travaille depuis 2015.

Selon elle, les activités offertes dans la salle de psychomotricité participent au développement moteur des tout petits : ils peuvent grimper et rouler. C’est vraiment un endroit sécuritaire. Ça leur permet vraiment d’aller un petit peu plus loin et d’aller pousser leurs capacités.

Les enfants découvrent les activités proposées dans la salle de motricité de la Maison de la Famille des Basques à Trois-Pistoles.

Ce que souhaite l'organisme, c'est d'accompagner l'enfant à développer ses capacités motrices au sein d'un endroit sécuritaire.

Photo : Radio-Canada / Fabienne Tercaefs

Un lieu de rencontre

Claudia Lagacé est ravie de l'ouverture de cet espace pour ses enfants. Ça permet à nos enfants de socialiser avec les autres. Qu’ils puissent s’épanouir, qu’ils puissent aussi s’activer, parce qu’ils ont besoin de s’activer un petit peu plus, reconnait-elle.

Les enfants découvrent les activités proposées dans la salle de motricité de la Maison de la Famille des Basques à Trois-Pistoles.

La salle de motricité n'a pas encore de nom. Il sera dévoilé en mai lors de la journée de la famille.

Photo : Radio-Canada / Fabienne Tercaefs

Karine Roussel, directrice par intérim de la Maison de la Famille a conscience que l'endroit permet aussi de regrouper les familles qui veulent rompre l'isolement engendré avec la pandémie.

Je pense à une famille qui nous dit de la prévenir si d'autres familles sont inscrites le jeudi soir. Ce qu'elle a besoin, c’est vraiment que son enfant rencontre d’autres enfants, explique la directrice.

La salle est adaptée aux enfants âgés de 2 à 10 ans. Pour l'automne, deux plages horaires sont offertes pour accueillir les familles, sur réservation, soit les jeudis et les samedis matins. L'accès pourrait être étendu par la suite.

L'inauguration de la salle de motricité soulignait également les 20 ans de l'organisme.

Avec les informations de Fabienne Tercaefs

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !