•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’UQAT cherche des logements pour ses étudiants

Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT)

Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT)

Photo : Radio-Canada / Guillaume Rivest

Radio-Canada

L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue est à la recherche de logements pour les étudiants qui fréquenteront le campus de Rouyn-Noranda au cours de la session d'hiver 2022.

Elle sollicite les propriétaires qui pourraient offrir un appartement ou une chambre pour ses étudiants particulièrement ceux qui arrivent de l'étranger.

L'UQAT a admis 80 étudiants internationaux pour la session d'hiver, mais ignore combien vont arriver dans la région.

La directrice des Services aux étudiants Nancy Hardy indique qu'avec la pénurie de logements dans la région, il sera plus difficile pour eux de se trouver facilement un toit.

On sait qu'on attend quelques dizaines d'étudiants à la session d'hiver. Combien d'étudiants vont se rendre jusqu'à Rouyn-Noranda exactement, une dizaine, une quinzaine, ça va dépendre en fait de plusieurs facteurs notamment le permis d'études, dit-elle.

Nous on a admis autour de 80 étudiants, est-ce qu'ils vont tous être capables d'avoir leurs documents légaux de l'immigration pour la session d'hiver, ça, c'est hors de notre contrôle. Certains étudiants vont reporter leurs études à la session d'été ou d'automne et il y a des étudiants en doctorat qui vont arriver en cours de session, en février, mars ou même en avril, ajoute la responsable.

L'UQAT dispose d'une résidence, mais elle n'arrive pas à loger tous les étudiants qui doivent s'inscrire sur une liste d'attente où occuper quelques places au Cégep.

Nancy Hardy rappelle aussi qu'une des solutions envisagées est la construction d'une nouvelle résidence pour étudiants, mais elle ignore si le projet va se concrétiser.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !