•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier lot de vaccins contre la COVID-19 pour enfants est arrivé au Canada

Un avion posé sur une piste d'atterrissage.

Un appareil d'UPS a atterri à Hamilton vers 17 h 15.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les premières doses du vaccin Comirnaty de Pfizer destinées aux enfants canadiens âgés de 5 à 11 ans sont arrivées au pays dimanche soir.

Ce premier lot d'une commande de 2,9 millions de doses est arrivé en fin d'après-midi par avion, à Hamilton, en Ontario.

L'Agence de la santé publique du Canada a confirmé vendredi qu'elle donnait son feu vert à l'administration de ce vaccin aux 5 à 11 ans. Ces vaccins comprennent deux doses de 10 microgrammes, soit le tiers de la dose de 30 microgrammes administrée aux 12 ans et plus.

Jusqu'ici, les principaux effets indésirables du vaccin qui ont été signalés sont semblables à ceux observés chez les adolescents et les jeunes adultes, a pour sa part précisé Santé Canada. Ces effets chez les enfants étaient cependant moins fréquents, à l'exception de la rougeur et du gonflement au point d'injection.

Selon les essais cliniques menés par Pfizer auprès de 4600 enfants, le vaccin serait efficace à 90,7 % pour les empêcher d'attraper la COVID-19.

Les vaccins reçus dimanche font partie d'une nouvelle génération de vaccins. L'une des modifications apportées lui permettra de rester plus longtemps à des températures de réfrigération normales, qui vont de 2 °C à 8 °C. En mai, Santé Canada avait autorisé un entreposage du vaccin à ces températures pendant jusqu’à un mois.

Les provinces sont prêtes

En Ontario, la prise de rendez-vous sur le portail provincial devrait commencer en début de semaine, selon la ministre de la Santé Christine Elliott.

Le premier ministre néo-brunswickois, Blaine Higgs, a indiqué vendredi que la vaccination des enfants allait débuter dès la réception des vaccins. En tant que grand-parent, j’avais hâte de voir le jour où nous pourrions étendre cette protection de la vie à nos citoyens les plus jeunes, a-t-il écrit sur Twitter.

Le premier ministre du Québec, François Legault, a de son côté dit souhaiter que les enfants puissent recevoir une première dose avant le temps des Fêtes. Ça pourrait commencer aussi rapidement que la semaine prochaine, a déclaré vendredi le ministre de la Santé de la province, Christian Dubé.

Au Manitoba, les responsables ont indiqué que l'administration des vaccins commencerait dans la semaine suivant la livraison, tout comme en Nouvelle-Écosse, qui vise la première semaine de décembre.

Début novembre, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) aux États-Unis ont officiellement recommandé l’administration du vaccin pour cette tranche d'âge. Cette recommandation avait été annoncée après l'autorisation émanant du Secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques (FDA).

Avec des informations de Julie-Anne Lapointe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !