•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Cheetahs du Collège Vanier l’emportent sur les Titans en finale du Bol d’Or

Les Cheetahs du Collège Vanier posent pour la caméra, visiblement heureux.

Les Cheetahs du Collège Vanier ont remporté le 9e Bol d'Or de leur histoire.

Photo : Gracieuseté : Benvirtuel Photographie

Les Titans du Cégep Limoilou ont mis trop de temps à se mettre en marche samedi après-midi et ils ont quitté le terrain avec une défaite de 37-25 aux mains des Cheetahs du Collège Vanier en finale du Bol d’or collégial division 1 présentée au Cégep de Thetford-Mines.

En retard 37-3 au début du 4e quart, alors que tout semblait perdu, les joueurs des Titans n’ont pas baissé les bras et ils ont déployé tous leurs efforts pour combler l’écart quasi insurmontable.

Des joueurs des Titans se font l'accolade.

Malgré la défaite, les joueurs des Titans du Cégep Limoilou se sont félicités pour cette saison extraordinaire.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Martin

Le quart-arrière Pierre-Luc Michaud a lancé deux passes de touché à Nathan Gauthier et Ismaël Akue. Olivier Savard a ajouté un touché par la course pour permettre aux Titans de s’approcher à 12 points des Cheetahs.

Soudain, ce match n’était plus une domination totale, mais les Titans ont manqué de temps et n’ont pas été en mesure de changer le résultat final.

Je savais qu'à un moment donné, on allait partir, mais on est partis tard, constatait l’entraîneur Dave Parent après la rencontre. Quand on a commencé à jouer, on était bon, excellent même. Un match, ça dure trois heures. Aujourd’hui, 2h30 ont été pénibles et on a eu une belle demi-heure. Ce n’est pas assez. 

Après leur victoire, les joueurs des Cheetahs ont manqué d’esprit sportif en venant célébrer autour des joueurs des Titans. Un geste d’arrogance qui a choqué joueurs et entraîneurs des Titans. Des mots ont été échangés, mais l’affrontement physique a été évité.

Le brio d’Éloa et Nicholas

La défensive des Titans n'avait accordé que 68 points en huit matchs cette saison. C’était avant qu’elle ne rencontre Éloa Latendresse-Régimbald, quart-arrière des Cheetahs et son receveur étoile, Nicholas Cénacle-Altidore.

Le duo a frappé un grand coup pour inscrire le premier touché du match. Une passe et course de 71 verges qui donnait une avance de 7-3 au Collège Vanier.

Puis, Latendresse-Régimbald, qui a embêté ses adversaires avec sa grande mobilité, a inscrit un touché sur une course de cinq verges en débordant sur la gauche pour ensuite plonger et faire passer le ballon tout juste au-dessus de la zone des buts.

Aujourd’hui, on a prouvé que peu importe si tu n’as accordé que 68 points dans ta saison, ça ne veut plus rien dire à la fin de la journée, a commenté celui qui espère un appel d’une équipe de NCAA en vue de la prochaine saison.

« Il n’y aucune équipe dans la division de Québec qui avait une offensive aussi explosive que la nôtre. »

— Une citation de  Éloa Latendresse-Régimbald, quart-arrière des Cheetahs du Collège Vanier

Les Cheetahs ont ajouté 21 points au troisième quart qui a été fatal aux Titans. Nommé joueur du match, Éloa Latendresse-Régimbald a complété la journée avec 223 verges et trois passes de touché en plus de 77 verges et un majeur au sol.

Éloa Latendresse-Régimbald des Cheetahs attrape le ballon.

Éloa Latendresse-Régimbald des Cheetahs marque le deuxième touché du match grâce à une course et à un plongeon spectaculaire.

Photo : Gracieuseté : Benvirtuel Photographie

Une saison extraordinaire malgré tout

Les émotions étaient grandes au terme de la rencontre pour les joueurs des Titans, qui sont passés bien près de signer la première saison parfaite au football collégial D1 depuis 2015.

C’est sûr que ça ne finit pas comme on voulait, on aurait aimé mettre le point d’exclamation à la fin, racontait Olivier Savard, joueur du match des Titans. C'est sûr que je vais m’en rappeler toute ma vie. J’aime les boys!

L’entraîneur Dave Parent, qui a pris le temps de féliciter chacun de ses joueurs après le match, a salué le travail accompli par son groupe cette année.

J’aurais aimé ça qu’ils gagnent le Bol d’Or, mais je pense que c’est un bagage qu’ils vont traîner, c’est vraiment une belle saison. Limoilou, on arrêtera jamais et les gars ont juste montré ça aujourd’hui. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !