•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des escaliers ouverts à l’année pour accéder à la plage de Mani-Utenam

L'escalier permet désormais de descendre directement sur la plage.

Dans la communauté innue de Mani-Utenam, deux escaliers métalliques permettent maintenant d'accéder à la plage.

Photo : Radio-Canada / Djavan Habel-Thurton

Radio-Canada

La communauté de Uashat mak Mani-Utenam a modernisé les accès qui mènent à la plage. Les habitants peuvent maintenant se rendre au fleuve grâce à deux d'escaliers durables et sécuritaires.

Les nouvelles structures métalliques, installées aux extrémités de la Communauté, viennent remplacer les escaliers en bois. Selon Kenny Régis, qui fait partie du conseil de bande de Uashat mak Mani-Utenam, les marches se dégradaient rapidement: on avait le même modèle d'escaliers mais en bois traité. Et il fallait le rénover aux deux ou trois ans, section par section.

La plage de Mani-Utenam était jusqu'ici accessible par véhicule, par une côte abrupte qui est difficile d'accès en hiver. Désormais, les habitants de Mani-Utenam peuvent s'y rendre à pied toute l'année.

Dans la communauté innue de Mani-Utenam, deux escaliers permettent désormais d'accéder à la plage.

Beaucoup de gens de Mani-Utenam ont des chalets sur cette plage.

Photo : Radio-Canada / Djavan Habel-Thurton

C'est le chemin privilégié pour rejoindre le fleuve et profiter de la plage immense, prisée de résidents. Toutefois, le sentier est également très fréquenté par les adeptes de course à pied. Il y a des personnes qui font l'aller-retour 20 fois, d'autres cinq fois. D'autres le font en marchant ou en courant, a constaté le conseiller Kenny Régis.

Kenny Régis, conseiller au conseil de bande de Uashat mak Mani-Utenam se trouve devant l'un des escaliers qui descend à la plage.

Kenny Régis, conseiller au conseil de bande de Uashat mak Mani-Utenam, chapeautait le projet de réfection des escaliers.

Photo : Radio-Canada / Djavan Habel-Thurton

Encourager l'activité physique

Selon M. Régis, qui chapeautait le projet, la réfection des marches encourage l'activité physique et contribue à la bonne santé des habitants: c'est pour diminuer le taux de diabète chez les gens et pour encourager la mise en forme.

Les escaliers, qui font un peu moins de 200 marches chacun, sont antidérapants. À chaque pallier, un banc a été installé. Le projet a couté environ 250 000 $.

Le Conseil de bande espère aussi que les escaliers s'intégreront à l'offre touristique que la communauté souhaite développer autour de la plage.

Avec les informations de Djavan Habel-Thurton

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !