•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doublé historique pour Jessy Lacourse et le Rouge et Or

Lacourse court seule en tête, une coureuse adverse la suit au loin.

Jessy Lacourse a complété sa saison parfaite en cross-country en remportant le championnat national, samedi.

Photo : Rouge et Or

Les coureurs du Rouge et Or ont signé un doublé historique, samedi midi, sur les plaines d’Abraham. Les équipes féminines et masculines de cross-country de l’Université Laval ont mis la main sur les deux titres nationaux, en plus de voir Jessy Lacourse être sacrée championne canadienne.

C’est de loin la meilleure journée de l’histoire du programme d’athlétisme et de cross-country. Une des grandes journées dans l’histoire du Rouge et Or tous sports confondus , a lancé après les épreuves l’entraîneur-chef Félix-Antoine Lapointe.

Derrière Jessy Lacourse, sa coéquipière Catherine Beauchemin a franchi la ligne d’arrivée de la course de huit kilomètres au troisième rang alors que Thomas Fafard (2e) et Jean-Simon Desgagnés (3e) montaient également sur le podium du côté masculin.

Les équipes féminines et masculines du Rouge et Or avec leurs bannières de champions canadiens.

Les équipes féminines et masculines du Rouge et Or avec leurs bannières de champions canadiens.

Photo : Radio-Canada / Rouge et Or

Résultat, les deux équipes lavalloises ont terminé au sommet du classement par équipe U Sports, déterminé par les cinq meilleurs résultats de chaque université lors de l'épreuve. Hommes et femmes du Rouge et or ont soulevé le gros trophée à la maison, du jamais vu dans l’histoire du sport universitaire canadien.

Lacourse ne voulait pas regretter

Elle qui concédait une dizaine de mètres à la meneuse, Kiana Gibson de Guelph, avec deux kilomètres à faire à la course, Jessy Lacourse peinait à se remémorer son dernier tour du parcours des plaines d’Abraham.

Je suis tellement allée chercher creux dans tout ce que j'avais d’énergie que je ne sais pas quand je l’ai dépassée. La seule phrase que j’avais en tête, c’est [Félix-Antoine Lapointe] qui me l’a dit : "n’aie pas de regrets". J’ai tout donné pour ne pas en avoir, a relaté la championne.

Invaincue durant toute la saison universitaire de cross-country, Lacourse s'était blessée à l'ischiojambier à l'entraînement, il y a une dizaine de jours. Un claquage qui a perturbé sa préparation, mais qui ne l'a pas empêché de s'imposer.

« De l’emporter ici avec ma famille et mes amis qui m'encouragent, des coéquipières en or, c’est vraiment débile. »

— Une citation de  Jessy Lacourse, championne canadienne U Sports de cross-country

Un étrange porte-bonheur

Du côté masculin, Jean-Simon Desgagnés et Thomas Fafard étaient aussi rayonnants, médailles de bronze et d’argent au cou. Tout un contraste avec la scène à la ligne d’arrivée de la course de huit kilomètres, quelques minutes plus tôt, où les deux coureurs et leurs adversaires s’effondraient au sol presque à l’agonie les uns après les autres, soulagés de mettre fin à leurs souffrances.

Jean-Simon crie au centre de ses coéquipiers qui célèbrent.

Jean-Simon Desgagnés (au centre) célèbre avec ses coéquipiers

Photo : Rouge et Or

Je n’ai pas de mots pour décrire la journée. C’est exceptionnel, c’est magique. Je vais avoir besoin de temps pour assimiler ça, a avoué Desgagnés tout sourire.

Avec ses coéquipiers, l’étudiant en médecine s’est fait un honneur de brandir sur le podium U Sports un pot Mason, un porte-bonheur aux couleurs du Rouge et Or baptisé l’urne. Le secret : le pot contient les barbes rasées de tous les coureurs de l’équipe depuis 2013. Comme quoi toutes les superstitions sont bonnes dans le sport professionnel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !