•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malgré le rejet d’une entente, les écoles restent ouvertes au Nouveau-Brunswick

Toutes les sections locales du SCFP, sauf une, ont accepté l’entente de principe négociée avec Fredericton.

Un autobus scolaire au Nouveau-Brunswick le 19 janvier 2021.

Les écoles du Nouveau-Brunswick seront ouvertes lundi, malgré le rejet d'une entente par une section locale du SCFP.

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

Radio-Canada

Les écoles du Nouveau-Brunswick seront ouvertes lundi malgré le conflit de travail qui oppose toujours le gouvernement provincial et des membres du personnel scolaire, ont confirmé les deux parties impliquées dans le désaccord.

La section locale 1253 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui comprend des membres du personnel scolaire comme les chauffeurs d'autobus et les concierges, a rejeté ces derniers jours l'entente de principe qui avait été conclue il y a une semaine entre le gouvernement Higgs et l’équipe de négociation du syndicat.

Les écoles demeureront néanmoins ouvertes aux élèves lundi, a confirmé dans un courriel samedi Erika Jutras, la gestionnaire des communications au Conseil du Trésor.

De son côté, le SCFP s'est engagé à ne pas déclencher de nouvel arrêt de travail tant que les discussions se poursuivront avec la province, et les travailleurs de la section locale 1253 n’ont pas reçu d’avis de grève.

C’est le manque de clarté sur la question des régimes de pension qui a poussé les membres de la section 1253 à rejeter l'entente de principe, selon Simon Ouellette, porte-parole du syndicat au Nouveau-Brunswick.

Toutes les autres sections syndicales qui avaient déclenché la grève à la fin d'octobre ont voté en faveur de l'accord de principe, ces derniers jours.

Avec des renseignements de Sarah Déry

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !