•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La sénatrice franco-ontarienne Josée Forest-Niesing est décédée

Josée Forest-Niesing.

Josée Forest-Niesing

Photo : Radio-Canada / Sophie Houle-Drapeau

Radio-Canada
|

Josée Forest-Niesing, avocate de formation et sénatrice indépendante depuis 2018, est décédée à l’âge de 56 ans.

La nouvelle a été confirmée samedi par le président du Sénat, George Furey, dans un message sur Twitter.

La sénatrice avait été admise à l’hôpital Horizon Santé-Nord en octobre parce qu'elle était atteinte de la COVID-19. Elle était toutefois rentrée chez elle pour poursuivre sa convalescence il y a une semaine, selon son bureau.

Mme Forest-Niesing était complètement vaccinée, mais elle avait des problèmes de santé chroniques qui touchaient ses poumons.

Elle avait été nommée au Sénat par le premier ministre Justin Trudeau en 2018.

Auparavant, elle avait pratiqué le droit pendant 20 ans à Sudbury. Elle avait aussi été juge à la Cour des petites créances.

Une femme engagée

Josée Forest-Niesing avait reçu l’Ordre du mérite de l’Association des juristes d’expression française de l’Ontario, une association dont elle avait été présidente.

Elle avait été membre de nombreux conseils d'administration, parfois à titre de présidente. Elle avait notamment siégé aux conseils de la Galerie d’art de Sudbury, du Carrefour francophone de Sudbury et de l'Université de Sudbury.

Elle avait d’ailleurs été nommée bénévole de l’année par l’Association des galeries d’art de l’Ontario

En mai 2021, elle avait déposé une motion au Sénat canadien en soutien à l'Université Laurentienne, qui est sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.

Hommages

Les réactions n'ont pas tardé à la suite de l'annonce du décès de Josée Forest-Niesing.

C’est le cœur très lourd que nous avons appris le décès de Josée Forest-Niesing [...] Apprendre, aujourd’hui, qu’elle nous a quittés, c’est tout un coup de massue parce qu’elle faisait partie de la grande famille de la francophonie canadienne, a affirmé Liane Roy, présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA).

La sénatrice Forest-Niesing a fait la promotion et défendu avec passion l'accès à la justice et aux services publics dans les deux langues officielles ainsi qu'en langue des signes, y compris pour les communautés autochtones, a mentionné le premier ministre Justin Trudeau.

Elle a toujours été une ardente défenseure d'une représentation égalitaire des deux langues officielles, a rappelé Carol Jolin, de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO). Mme Forest-Niesing s'est également beaucoup investie pour le développement économique et social de sa communauté. Nous perdons une importante alliée de la francophonie.

Le désir d'aider les autres faisait partie de son ADN, a commenté le député fédéral de Sudbury Marc Serré, ajoutant qu'elle n'était pas du genre à rester là à regarder sans rien faire.

Le groupe des sénateurs indépendants a écrit que ce fut un privilège d'être témoins de la passion et du dévouement qu'elle a manifestés dans son travail de sénatrice.

La sénatrice albertaine Paula Simons a souligné les nombreuses qualités de Mme Forest-Niesing, dont son charme, son humour et son intelligence.

Elle était une diplomate née; elle a représenté le Sénat avec succès un peu partout dans le monde, a-t-elle commenté en reprenant une photo de la sénatrice en compagnie de la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !