•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La grève dans les CPE se poursuit en Outaouais

Des femmes avec des affiches à la main manifestent près d'un boulevard.

Des travailleuses en CPE manifestent à Gatineau, le jeudi 14 octobre 2021.

Photo : Radio-Canada / Patrick Louiseize

Radio-Canada

Les employés des centres de la petite enfance (CPE) en Outaouais sont de nouveau en grève du 22 au 25 novembre. Il s’agit des quatre derniers jours d’un mandat de grève qui avait été adopté au début de l’automne.

Les représentantes et représentants de salariés des CPE à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) n’ont pas réussi à s’entendre avec la partie patronale, peut-on lire dans un communiqué.

Le principal point d’achoppement entre les deux parties concerne le rattrapage salarial, indique Najoua Zitouni, vice-présidente à la négociation et agente de litiges du Syndicat des travailleurs et travailleuses en centre de la petite enfance de l’Outaouais – CSN (STCPEO-CSN).

Le gouvernement ne veut plus négocier tant et aussi longtemps qu’on n’a pas accepté les augmentations pour les éducatrices, ce que l’on ne va jamais accepter, car on n’appelle pas ça un rattrapage.

Étant donné que ce sont les quatre derniers jours du mandat de grève et que le conflit est toujours en cours, les syndicats de la région vont organiser des scrutins cette semaine afin d’adopter un mandat de grève générale illimitée.

En plus du rattrapage salarial, les employés demandent davantage de soutien pour les enfants à besoins particuliers, le respect des ratios d’enfants par éducatrice ou éducateur, ainsi que des solutions pour lutter contre la surcharge de travail.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !