•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ski : les abonnements saisonniers ont la cote dans les régions d’Ottawa et de Gatineau

Un télésiège avec quelques skieurs.

Des skieurs à la station Camp Fortune en Outaouais.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Poudrier

Radio-Canada

Bien qu’il n’y ait toujours pas de neige au sol, les stations de ski des régions d'Ottawa et de Gatineau voient leur inventaire d’abonnements saisonniers fondre à vue d'œil.

Nous n’avons plus de laissez-passer depuis la première semaine d’octobre, indique Erin Boucher, directrice adjointe de la station de ski Camp Fortune, à Chelsea, en Outaouais.

C’est le regain de popularité du sport en 2020 qui a fait bondir les ventes, selon Mme Boucher. Le peu d’activités ouvertes au public l’hiver dernier a incité les familles à se tourner vers les pistes de ski, ajoute-t-elle.

« Je crois que les gens ont peut-être retrouvé leur amour du ski alpin ou l’ont peut-être même découvert.  »

— Une citation de  Erin Boucher, directrice adjointe de la station de ski Camp Fortune

De plus, les skieurs n’ont pas eu une saison facile l’année dernière avec les limites de fréquentation imposées par Québec aux stations de ski. En effet, les billets de remontée journaliers étaient disponibles en quantité limitée et, donc, difficiles à se procurer.

Or, cette année, les stations de ski pourront opérer au maximum de leur capacité, a indiqué le ministère de la Santé Christian Dubé au début du mois de novembre.

De nouvelles passes en vente?

À Camp Fortune, on indique que de nouveaux laissez-passer pourraient être disponibles durant la saison hivernale si la fréquentation des pistes n’est pas aussi élevée que prévu.

On comprend que beaucoup de gens sont déçus, mais toutes les stations de ski vivent la même chose en ce moment, ajoute Erin Boucher.

Par ailleurs, toujours en Outaouais, la station de ski Mont-Cascades affiche presque complet pour ses abonnements saisonniers.

Du côté de l’Ontario, Calabogie Peaks Resort dit connaître une année de vente typique, tandis que le Mont Pakenham a indiqué qu’il limiterait le nombre d’abonnements saisonniers et de billets de remontée quotidiens pour la saison.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !