•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nouvel aréna de Calgary obtient son permis

Un dessin montre l'entrée principale ainsi qu'une esplanade piétonne et des arbres qui l'entourent.

L'entrée principale du nouvel aréna des Flames de Calgary.

Photo : Dialog

Radio-Canada

La Commission d'aménagement de Calgary a approuvé, jeudi soir, le permis pour le nouveau centre d'événements qui remplacera le Saddledome au parc Victoria.

Ce permis était l'une des dernières étapes à franchir pour que les promoteurs puissent commencer la construction en janvier 2022. Le permis a été approuvé à l’unanimité après un débat de plusieurs heures, qui s'est terminé vers 22 heures jeudi.

Le conseiller du quartier 7, Terry Wong, dit que le bâtiment sera un catalyseur de développement pour son quartier.

Ce n'est pas seulement un aréna, mais un centre événementiel et un lieu de rassemblement communautaire avec des quartiers résidentiels, affirme Terry Wong.

Le plan prévoit que le bâtiment sera carboneutre d'ici 2035. Des panneaux solaires seront installés sur 70 % du toit. Lundi, le conseil municipal de Calgary a voté à 13 contre 2 en faveur d’une déclaration déclarant l’urgence climatique.

L'édifice, qui a été conçu par les sociétés Dialog Architecture et HOK, sera situé à l'intersection d’Olympic Way et de la 12e Avenue, dans le sud-est de Calgary.

Préoccupations de la communauté

Malgré l'obtention du permis, certains groupes continuent d’avoir des préoccupations. La Ville a reçu des lettres de l’Association des voisins du quartier Beltline, du quartier Inglewood et du groupe des commerces pour l’amélioration du secteur de Victoria Park. Tous ont exprimé des doutes sur l'accessibilité du lieu pour les piétons, l'impact environnemental du bâtiment et la manière dont il sera intégré dans le quartier.

Il est nécessaire d'atténuer notre empreinte environnementale et de faire preuve d'un véritable leadership en matière de développement d'infrastructures municipales majeures, a écrit Tyson Bolduc, le directeur de l'urbanisme et du développement urbain pour les commerçants pour l’amélioration du secteur de Victoria Park, dans une lettre envoyée à la Ville en août.

L’organisme pense que le stationnement prévu au sous-sol ne correspond pas aux priorités environnementales de Calgary, puisqu'il y a déjà des stations de transport en commun et un stationnement extérieur à proximité.

Le groupe estime également qu’une future station du projet de train léger de la ligne verte n’est pas suffisamment intégrée au développement.

Après en avoir discuté avec le propriétaire du terrain où la station est planifiée, nous pensons qu'il s’agit d’une occasion manquée pour améliorer le transport en commun vers le site, indique la lettre.

Selon les documents qui accompagnent le permis, Calgary a aussi reçu du public 34 lettres d'appui à la construction de l'aréna.

La poursuite du projet a été interrompue en avril en raison d’une forte augmentation des coûts. La Ville de Calgary et l’équipe des Flames se sont ensuite entendues pour payer chacune 12,5 millions de dollars de plus que prévu initialement pour construire le bâtiment.

En échange de cette injection de fonds supplémentaires, l’entreprise propriétaire des Flames, la Calgary Sports and Entertainment Corporation (Calgary Sports and Entertainment Corporation), a accepté de payer tous les autres dépassements de coûts.

Le bâtiment, qui devrait ouvrir ses portes en 2024, appartiendra à la Ville de Calgary, mais sera exploité et géré par la CSEC.

Le coût prévu de la construction du centre est de 608,5 millions de dollars.

Avec des informations de Scott Dippel et de Jade Markus

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !