•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouvel espace chauffé de 150 lits pour les sans-abris à Winnipeg

Un tipi prend place sur un terrain enneigé et à proximité d'une bâtisse.

La province du Manitoba a annoncé vendredi la création d'un centre chauffé pour les sans-abris au 190, Disraeli Freeway, à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / Jeff Stapleton

Radio-Canada

Les sans-abris de Winnipeg ont un nouveau lieu cet hiver dans la ville pour passer la nuit au chaud et en sécurité. Le Manitoba octroie 1,5 million de dollars pour ouvrir 150 lits dans un espace chauffé au 190, Disraeli Freeway.

Pour bien des gens, la neige et le temps froid ne sont qu’un simple désagrément, mais pour de nombreux Manitobains, c’est une menace bien plus sérieuse, a indiqué la première ministre Heather Stefanson, lors de l’annonce vendredi matin.

Elle ajoute que la province reconnaît le besoin d’un plus grand nombre de places pour les sans-abris et pour les ressources gérées par des organismes autochtones.

Dans un communiqué, la province fait savoir que ce lieu est offert par le secteur privé.

La nouvelle ressource sera gérée par une coalition d’organisations autochtones de services sociaux comprenant OPK (Ogijiita Pimatiswin Kinamatwin), Anishiative et Community.204. Ils se sont regroupés sous le nom de Saabe Peacewalkers.

Une grande salle vaste éclairée aux néons. Les murs sont de couleur crème, le plancher est blanc. Plusieurs colonnes sont dispersées dans la pièce.

Plusieurs services, dont 150 lits, seront disponibles pour les sans-abri au 190, Disraeli Freeway à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / Jeff Stapleton

L’organisation de lutte contre l’itinérance End Homelessness Winnipeg, la Ville et la province sont des partenaires du projet. La Coalition vise à offrir différents services et offrir du soutien aux populations vulnérables.

Notre objectif est de fournir un logement d’urgence à court terme et de travailler avec les individus vers des solutions de logement à plus long terme, et notre priorité de rejoindre ceux qui résident actuellement dans des circonstances dangereuses, y compris les campements et autres espaces publics, indique Jason Whitford, directeur général deEnd Homelessness Winnipeg.

Un enjeu préoccupant

La dernière étude de l’organisme, qui dresse un portait de l’itinérance sur une période de 24 heures à Winnipeg, révèle que plus de 1100 personnes vivaient dans les rues de la ville en avril dernier.

Le rapport, publié au début du mois, indique qu’un tiers des personnes recensées n’avaient pas un endroit où loger et vivaient dans des parcs, des abribus, des entrées de commerces, et des terrains vagues, sans avoir accès à des services d’aide d’urgence.

L’enquête met en lumière qu’au moins deux tiers des personnes utilisant des abris d’urgence et des logements de transition sont des Autochtones.

Arlend Dumas pose à La Fourche à Winnipeg.

Arlen Dumas est le grand chef de l’Assemblée des chefs du Manitoba

Photo : Radio-Canada / Trevor Lyons

Le grand chef de l’Assemblée des chefs du Manitoba Arlen Dumas salue la mise en service de ce nouveau centre, dont il juge l’idée novatrice. Il rappelle qu’il est important de trouver des solutions de la sorte pour régler les problèmes d’itinérance.

Rendre les choses inconfortables pour les personnes qui sont littéralement dans une mauvaise situation n’est pas acceptable. Il faut innover, a-t-il déclaré.

Conrad Woodford, qui vit dans le refuge de l’Armée du Salut à proximité, sait que certaines personnes sans-abris aiment se débrouiller seules.

Elles connaissent bien les rues. Elles savent où aller, où dormir. Si c’est leur préférence, c’est leur choix, a-t-il dit.

Mais il espère qu'elles ne refuseront pas cette aide alors que le froid s’installe pour l’hiver.

En plus de l’intérieur du 190 Disraeli Freeway, Saabe Peacewalkers exploite aussi un espace extérieur pour se réchauffer, soutenu par le Partenariat pour la sécurité au centre-ville, Downtown Safety Partnership, en anglais, dans ce projet.

Cet espace sera doté d’un feu permanent et de deux tipis. Il sera accessible 24 heures par jour, et ce dès vendredi.

Depuis le début de la pandémie, le gouvernement du Manitoba rapporte avoir investi plus de 6 millions de dollars pour lutter contre l’itinérance.

Avec des informations de Ian Froese

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !