•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Estrie frôle les 100 nouveaux cas quotidiens de COVID-19

Des jeunes masqués discutent dans une ruelle.

Les nouveaux cas de COVID-19 sont à la hausse partout au Québec depuis quelques jours.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Radio-Canada

En deux jours, l'Estrie a enregistré 197 nouvelles infections à la COVID-19. Les chiffres des derniers jours ressemblent à ceux de la deuxième vague, qui avait frappé en tout début d'année.

Sherbrooke est le secteur qui a enregistré le plus de nouveaux cas, avec 68. Le secteur de Memphrémagog et du Granit ont enregistré pour leur part 39 et 34 nouvelles infections respectivement. Ailleurs, le nombre de nouvelles infections varie de 2 à 19.

Avec 777 cas actifs et un taux de 156 cas par 100 000 habitants, l'Estrie représente, et de loin, la région où ce taux est le plus élevé au Québec (en dehors du Nunavik). À titre comparatif, la deuxième région la plus touchée est Montréal, avec un taux de 93,4 cas par 100 000 habitants.

La situation est particulièrement problématique dans les secteurs du Granit, du Haut-Saint-François et de Val-des-Sources, qui sont aussi les trois territoires avec les taux les plus élevés de cas actifs par 100 000 habitants du Québec (en dehors du Nunavik). Ils sont par ailleurs les trois territoires avec les plus faibles taux de vaccination en Estrie (80 %, 79,4 % et 77, 3 %, alors que la moyenne est de 85 %).

Deux décès liés à la COVID-19 sont par ailleurs survenus au cours des deux derniers jours en Estrie, soit un en résidence intermédiaire et un en résidence privée pour aînés. L'Estrie recense au total 379 morts en lien avec le coronavirus depuis le début de la pandémie.

Actuellement, 51 milieux sont touchés par une éclosion dans la région, et un agrégat est toujours en cours dans le Haut-Saint-François.

Les hospitalisations, pour leur part, restent relativement peu élevées. Huit personnes sont hospitalisées en lien avec la COVID-19 dans un lit de soins courte durée, et une personne de trouve aux soins intensifs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !