•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Winnipégois réclame 14 431 $ à la province pour une chirurgie en Lituanie

M. Johnson, souriant dans une cuisine.

Max Johnson explique qu’il a pris la décision de se faire opérer parce qu’il craignait de perdre sa mobilité.

Photo : Radio-Canada / Justin Fraser

Radio-Canada

Max Johnson, un Winnipégois de 65 ans, s’est fait remplacer un genou en Lituanie le mois dernier, en raison d’un retard dans les opérations chirurgicales au Manitoba. À son retour, il a présenté une facture de 14 431,85 $ à la ministre de la Santé, Audrey Gordon.

Il est revenu au Manitoba dimanche dernier et a envoyé sa facture, accompagnée d’une lettre, jeudi.

Le coût de son traitement était inférieur d’environ 7000 $ au coût moyen d’un remplacement de genou au Manitoba, selon des chiffres de l'Institut canadien d'information sur la santé de 2019.

Un remboursement serait tout à fait le bienvenu, mais ce n’est pas l’objectif principal. Le but principal est précisément d’avoir cette discussion. Lorsqu’il est possible de quitter la province pour un traitement, je crois que notre gouvernement devrait rembourser l'équivalent de ce que cela aurait coûté au Manitoba, affirme M. Johnson.

Un rapport de l’association des médecins, Doctors Manitoba, publié le mois dernier indique que l’arriéré de chirurgies et de tests diagnostiques a gonflé, pour atteindre 130 000 procédures dans la province.

Max Johnson a reçu un avis médical pour un remplacement du genou il y a environ un an, et comme la liste d’attente pouvait atteindre deux ans, il a décidé de se faire opérer dans un autre pays.

Il a trouvé une clinique lituanienne avec de bonnes références. L'attente pour son intervention dans cette clinique était de trois semaines. Il a choisi une date trois mois plus tard et affirme avoir été surpris par l’efficacité de la clinique.

L’idée que, si une personne décide d'y aller aujourd’hui ou demain, elle sera de retour à Noël avec un nouveau genou ou une nouvelle hanche, c’est un peu absurde, mais c’est possible, affirme-t-il.

M. Johnson croit que le Manitoba devrait adopter une politique comme celle qui existe en Irlande.

Selon ce modèle, l'État rembourse ses citoyens qui doivent se rendre à l'extérieur du pays pour une procédure médicale, si celle-ci ne peut être effectuée dans le pays même dans un délai précis.

Max Johnson explique qu’il a pris la décision de se faire opérer parce qu’il craignait de perdre sa mobilité. Sa capacité à passer du temps avec sa famille a aussi été un facteur dans sa décision, dit-il.

[L'expression] chirurgie non urgente semble tout couvrir, d’une hanche incapacitante à un élargissement du lobe de l’oreille. Il y a quelque chose dans ce terme qui donne l’impression que ce n’est pas nécessaire, poursuit le Winnipégois.

Mais, je vous assure, chacune des milliers de personnes qui sont sur cette liste d’attente ne pense pas que ce n'est pas urgent. Elle pense que c’est nécessaire, ajoute M. Johnson.

Par courriel, un porte-parole du ministère de la  Santé et des Aînés du Manitoba indique que le ministère ne commente pas les cas individuels .

Toutefois, il a assuré qu'outre la gestion de la pandémie, le fait « de réduire les arriérés des chirurgies et des diagnostics est une priorité absolue pour notre gouvernement »

Il ajoute que d'autres sommes à cette fin seront annoncées la semaine prochaine, en rappelant que 50 millions de dollars ont été investis dans le budget 2021 pour diminuer les retards.

Avec les informations de Nathan Liewicki et Julien Sahuquillo

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Manitoba

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Manitoba.