•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les priorités établies pour le nouveau comité exécutif de Saguenay

Quatre hommes et une femme posent dans les marches d'un hôtel de ville.

La mairesse Julie Dufour est entourée des conseillers Kevin Armstrong, Michel Tremblay, Martin Harvey et Michel Potvin.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Les 1000 logements sur la zone ferroviaire de Chicoutimi et le développement à Laterrière figurent en tête de la liste des priorités du comité exécutif de Saguenay, dont la composition a été officiellement dévoilée, jeudi en après-midi, par la nouvelle mairesse Julie Dufour.

Au sortir de sa rencontre d’environ une heure, Julie Dufour a mentionné vouloir créer rapidement un comité de développement pour Laterrière. Sa volonté est d’arrimer le zonage industriel et le zonage résidentiel près de l’ancien site d’enfouissement, là où a avorté le projet de bioparc de l'ancienne administration.

Je veux que la Ville de Saguenay soit claire sur son message. On veut l’acceptabilité sociale. À l’heure actuelle, ce qui se passe à Laterrière, je veux que ça réponde aux besoins de tout le monde. Et au besoin de tranquillité des résidents et au besoin des entreprises de poursuivre leur développement, a-t-elle dit.

Pour Julie Dufour, ce projet de comité matérialise en quelque sorte un engagement pris lors de sa campagne à l’égard des citoyens de Laterrière.

Jamais je ne tolérerai nulle part sur le territoire de Saguenay que des gens pleurent et dépriment parce qu’il y a de l’industrie à côté et que l’on ne se parle pas. Jamais. L’acceptabilité sociale, pour moi, c’est non négociable, a ajouté la mairesse.

1000 logements

L'autre projet concerne la création d'environ 1000 logements sur l'ancienne zone ferroviaire à Chicoutimi, l'un des engagements les plus marquants de sa campagne électorale. La conseillère de ce secteur, Mireille Jean, et un membre du comité exécutif travailleront entre autres sur ce projet.

Quel genre de logements on veut? Qu’est-ce que l’on veut en faire? Et déjà de l’envoyer [appel de projet] pour que les entreprises puissent déposer dessus. Mais on a jusqu’en mars pour analyser et voir les terrains, explique Julie Dufour.

La mairesse prévoit toujours que le terrain soit donné par la Ville, dans le cadre d’un programme particulier d'urbanisme.

Composition du comité exécutif

Le conseil exécutif est encore composé de cinq personnes comme le précédent. Comme Radio-Canada l'avait déjà annoncé, Michel Potvin et Michel Tremblay ont été nommés pour les sièges de Chicoutimi. Celui de La Baie est occupé par Martin Harvey. Julie Dufour prend automatiquement l’un des deux sièges de l’arrondissement de Jonquière et le deuxième est occupé par Kevin Armstrong.

La mairesse a dit être fière de pouvoir compter sur ces hommes d’expérience, qu’elle a qualifiés de concis et vaillants.

« Je les aime tous un peu plus que les autres pour des choses différentes. »

— Une citation de  Julie Dufour

Une marque de confiance particulière a été témoignée au conseiller Kevin Armstrong, qui a été nommé vice-président du comité exécutif.

C’est un honneur! On a eu notre première rencontre aujourd’hui et ça a extrêmement bien été. J’écoutais plusieurs collègues le répéter notamment lors de l’assermentation. C’est un privilège d’être un élu, a-t-il soutenu.

Autres comités

Vendredi et lundi, la mairesse doit rencontrer tous les conseillers pour connaître leurs intérêts et déterminer qui siégera à quel comité ou à quelle commission. La décision finale sera prise lors du prochain conseil de ville.

À savoir si le seul représentant de l’Équipe du renouveau démocratique (ERD), Marc Bouchard, aurait une place particulière, Mme Dufour a signalé qu’il pourra manifester ses intérêts, comme les autres.

Comme il a été indiqué lors d'une conférence de presse la semaine dernière, avec un conseiller élu, l'ERD peut, en vertu de la loi, se constituer un cabinet et bénéficier d'un budget estimé à plus de 300 000 $.

On comprend qu’avec le budget pour un seul conseiller, je m’attends qu’il soit prêt au travail et qu’il soit capable d’abattre encore plus de travail que les autres, a-t-elle soutenu.

Le cabinet de la mairesse est quant à lui déjà formé. La principale intéressée a souligné qu’elle en révélera la composition dans les prochaines semaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !