•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Université de la Saskatchewan exigera une preuve vaccinale complète sur son campus

Le campus de l'Université de la Saskatchewan, à Saskatoon.

L'Université affirme qu'à l'heure actuelle, 96 % du personnel et des étudiants sont complètement vaccinés.

Photo : CBC / Don Somers

Radio-Canada

À partir du 4 janvier, tous ceux qui se rendront sur le campus de l'Université de la Saskatchewan à Saskatoon devront présenter une preuve de vaccination complète.

Contrairement à ce qu'elle permettait cet automne, l'Université n'acceptera plus les résultats négatifs de test de dépistage.

Des exemptions doivent cependant avoir été approuvées d'avance.

À l'heure actuelle, 96 % du personnel de l’Université de la Saskatchewan et des étudiants sont complètement vaccinés.

L'Université prévoit alors augmenter le nombre de cours en présentiel à partir du 4 janvier prochain et donc d’accueillir un plus grand nombre d’étudiants dans ses installations.

Cela améliorera le climat d’apprentissage pour tous les étudiants sur le campus, pense Gavin King, un étudiant. Je suis personnellement en faveur.

C'est une question de sécurité, selon une autre étudiante, Sheila Andrade.

Je suis en accord avec cette décision, fait-elle remarqueur. C’est plus sécuritaire pour tout le monde. Alors je pense que c’est une bonne décision qui est bonne pour tous.

Un autre étudiant, Bradie Blondeau, est beaucoup plus nuancé, disant que c'est une bonne chose pour ne pas propager le virus, mais il espère que ce mandat de preuve de vaccination obligatoire ne durera pas pour toujours.

L’Université examinera les demandes d'exemption des personnes qui ne peuvent pas être entièrement vaccinées pour des raisons médicales ou pour des motifs protégés par le Code des droits de la personne de la province.

Ceux des membres du personnel ou des étudiants, notamment, qui prévoient soumettre cette demande doivent le faire dès maintenant pour éviter tout retard lors du retour au mois de janvier.

Avec les informations de Geneviève Patterson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !