•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination des 5-11 ans : le CISSS de la Côte-Nord se dit prêt

Un travailleur de la Santé tient une fiole du vaccin de Pfizer-BioNTech dans ses mains.

Santé Canada approuvera vendredi l'administration de doses du vaccin de Pfizer-BioNTech aux enfants de 5 à 11 ans. (Archives)

Photo : (Lynne Sladky/The Associated Press)

Radio-Canada

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord se dit prêt à étendre la couverture vaccinale contre la COVID-19 chez les 5 à 11 ans. Il annonce d’emblée que les horaires des cliniques de vaccinations seront adaptés pour permettre aux familles de s'y rendre.

Santé Canada approuvera vendredi l’administration du vaccin de Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 aux enfants de cette tranche d'âge.

Le gouvernement fédéral devrait annoncer du même coup à quel moment le pays recevra les premières doses dédiées à la vaccination des plus jeunes.

La présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord, Manon Asselin, indique que des cliniques mobiles seront mises sur pied et se rendront bientôt dans les écoles de la Côte-Nord pour la vaccination des enfants.

Les cliniques de vaccination vont être ouvertes de soir et de fin de semaine pour rendre plus facile la vaccination pour les familles, pour la vaccination des plus jeunes, ajoute-t-elle.

D'autres réductions de services à prévoir d'ici les Fêtes

La rareté de personnel infirmier dans les établissements de santé régionaux devrait provoquer d’autres réductions de service d’ici le temps des Fêtes, selon le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord.

La présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux, Manon Asselin, admet que, malgré les efforts de recrutement, le nombre de départs à la retraite reste plus élevé que celui des embauches. Elle assure que toutes les options sont évaluées afin d’éviter une rupture de services dans les hôpitaux et dispensaires de la région.

« Quand il y a une rupture de services, croyez-moi, ce n'est pas parce qu'on n'a pas regardé. On lève toutes les roches. On fait toutes les vérifications. On fait des appels. »

— Une citation de  Manon Asselin, présidente-directrice générale du CISSS de la Côte-Nord

Les gens à la liste de rappel font un travail extraordinaire justement pour empêcher qu'il y ait des ruptures de services ou des réductions, poursuit-elle. Par ailleurs, la fermeture temporaire du Centre local de services communautaires de Natashquan, initialement prévue du 26 novembre au 27 décembre prochain n’est plus assurée. L’administration de santé régionale dit avoir trouvé une ressource pour fournir un service pour au moins une partie de cette période. Plus de détails devraient être connus sous peu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !