•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Que faut-il surveiller pendant l’AGA du Parti conservateur uni de l’Alberta?

Jason Kenney salue ses militants d'un pouce levé, sous les applaudissements de ses ministres, debout derrière lui.

Jason Kenney fera face à ses militants conservateurs cette fin de semaine à Calgary.

Photo : La Presse canadienne / Dave Chidley

Des centaines de membres du Parti conservateur uni (PCU) sont attendus à Calgary cette fin de semaine pour leur assemblée générale annuelle (AGA). Alors que la fronde contre Jason Kenney ne cesse de prendre de l’ampleur, voici ce qu’il faudra surveiller pendant ce rassemblement, qui commence vendredi soir.

1. Une résolution fort attendue

L’assemblée générale annuelle commence avec le débat très attendu des résolutions sur la gouvernance du parti. L’une d’entre elles propose de faire passer de 22 à 29 le nombre minimal d’associations de circonscriptions nécessaires pour forcer le parti à agir sur une motion. Les trois quarts des membres doivent voter en sa faveur pour qu’elle soit adoptée. Certains militants croient que, si les membres de l'assemblée changent ce seuil minimum, cela contreviendrait aux règles actuellement en place.

Lundi, 22 de ces associations de circonscription ont déclaré avoir adopté une motion identique réclamant un vote de confiance électronique sur le leadership de Jason Kenney au plus tard le 1er mars. Elles demandent également que ce vote soit géré indépendamment pour éviter une possible fraude. Actuellement, un vote de confiance est prévu les 8 et 9 avril. Le conseil d’administration provincial du parti n’a pas indiqué s’il accéderait à cette demande.

2. Le discours de Jason Kenney

Le premier ministre et chef du PCU doit prononcer une allocution samedi matin. Selon le politologue du Campus Saint-Jean Frédéric Boily, Jason Kenney n’a pas d’autre choix que de tenter d’envoyer un message qui favorise l’unité de ses troupes.

Mais est-il encore en mesure de lancer ce message, compte tenu de l’importance de la grogne dans les rangs conservateurs? C’est maintenant une grogne qui se manifeste publiquement et pas simplement derrière des portes closes, rappelle-t-il.

Plusieurs observateurs politiques s'attendent à du chahut pendant le discours du chef.

3. La présence d’opposants politiques

Le député de Central Peace-Notley, Todd Loewen, qui a été expulsé du caucus conservateur uni au printemps pour avoir appelé à la démission de Jason Kenney, affirme avoir l’intention d’assister à l’assemblée générale annuelle. Beaucoup se demandent si Drew Barnes, également expulsé, et Brian Jean, un opposant politique de longue date de Jason Kenney, seront aussi présents. Ces derniers n’ont pas évoqué leur participation éventuelle à l'événement.

Ils [ne seraient pas les bienvenus] comme des moufettes à un pique-nique, estime le politologue de l’Université Mount Royal Duane Bratt. Ces événements ne sont pas aussi rocambolesques qu’on pourrait le croire, mais les gens font attention à qui parle à qui.

4. L’élection du conseil d’administration provincial du parti

Les membres du PCU devront élire plusieurs personnes à des postes clés du conseil d’administration provincial du parti. Des opposants déclarés à Jason Kenney, comme la présidente de l’association de circonscription de Central Peace-Notley, Samantha Steinke, s’y présentent.

Ces élections sont déjà controversées, car le député du PCU d'Airdrie-Cochrane, Peter Guthrie, a allégué lundi que le premier ministre aurait tenté de prendre le contrôle du nouveau conseil d'administration provincial avec l’aide financière de tiers.

Un conseil d’administration trop favorable à Jason Kenney pourrait se retourner contre lui, croit Frédéric Boily.

Ça donnerait cette impression, qui n’est pas nouvelle, que le parti a été noyauté. Ses hautes instances sont un carré de fidèles. C’est un problème encore plus criant que le parti s’est toujours vanté de laisser ses membres s’exprimer, notamment sur le leadership du chef, affirme-t-il.

L’assemblée générale annuelle du Parti conservateur uni a lieu à l’hôtel Grey Eagle, à Calgary, du 19 au 21 novembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !