•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

10 blessés dans une explosion à la base militaire de Comox sur l’île de Vancouver

Un camion incendie devant un immeuble éventré dont le toit s'affaisse.

Les équipes d'urgence répondent à une explosion à la base des Forces canadiennes Comox, sur la côte centre est de l'île de Vancouver, le 18 novembre.

Photo : Dean Stoltz/CHEK News

Radio-Canada

Une explosion à la base des Forces canadiennes Comox, à environ 120 km au nord de Nanaimo, sur la côte centre est de l'île de Vancouver, a fait 10 blessés, dont un grave, selon les services d’urgences de la province.

Plusieurs ambulances, dont une ambulance aérienne transportant une équipe de soins intensifs, ont été dépêchées sur les lieux vers 9 h 15, heure locale, jeudi matin.

Dans une déclaration à CBC, les services ambulanciers de la province ont déclaré que six patients avaient été traités à l'unité médicale de la base militaire et trois avaient été transportés à l'hôpital dans un état stable.

Un patient dans un état grave a été transporté par avion à l'hôpital avec l'équipe de soins intensifs.

Selon le porte-parole de la base, le capitaine Brad Little, l'explosion importante s'est produite dans une caserne inutilisée.

Le commandant d'escadre par intérim, le lieutenant-colonel Mike Juilliet, précise que l'explosion s’est produite dans un immeuble d'hébergement en cours de rénovation et que le bâtiment est maintenant fortement endommagé.

Pour l'instant, la cause de l’explosion est inconnue.

Mike Juilliet a déclaré que les responsables militaires fourniraient plus de détails lors d'une séance d’information ultérieure, sans préciser quand.

« Notre objectif actuel est d'aider nos blessés. »

— Une citation de  Lieutenant-colonel Mike Juilliet, commandant d'escadre par intérim

Brad Little était dans son bureau de l'autre côté de la rue lorsque l'explosion s'est produite. Celle-ci a été assez forte pour qu’une partie du plafond de ses bureaux s’effondre.

Il a déclaré que l'explosion s'était produite à distance de l'aérogare abritant les avions de la base et que ce secteur de la base n'avait subi aucun dommage.

La base des Forces canadiennes Comox est également utilisée par des avions civils.

D’après les informations de Liz McArthur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !