•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet d’élargissement de l’autoroute 50 franchit la dernière étape

Une voiture circule sur l'autoroute 50 où la glissière de sécurité a été installée.

L'élargissement de l’autoroute 50 est prévu entre le chemin Findlay, à Gatineau, et l’est du chemin Doherty, à L’Ange-Gardien (archives).

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Radio-Canada

Le projet d’élargissement de l’autoroute 50 entre le chemin Findlay, à Gatineau, et l’est du chemin Doherty, à L’Ange-Gardien, franchit une dernière étape avant le début officiel des travaux, cet hiver.

Dans un communiqué diffusé jeudi matin, le ministre des Transports, François Bonnardel et le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, également ministre responsable de la région de l’Outaouais, ont annoncé que le mandat pour la réalisation des travaux de construction de l’autoroute 50 a été octroyé à EBC inc..

Le projet d’élargissement consiste notamment à construire une seconde chaussée d’autoroute, sur une distance de 9,7 km, plusieurs ponceaux et un pont d’étagement qui enjambe la route 309.

Le projet vise à accroître la sécurité des usagers de la route, explique la province.

Ce tronçon avait été priorisé pour des actions de sécurisation en raison de problématiques de sécurité, notamment en raison de l'occurrence de collisions frontales qui survenaient sur ce tronçon, explique Rosalie Faubert, conseillère en communication au ministère des Transports du Québec en Outaouais. Au cours des dernières années, il y a eu plusieurs actions de sécurisation qui ont été réalisées par le Ministère, dont l'installation d'une glissière flexible à haute tension depuis juillet 2020, qui fait bien son travail, mais qui avait été installée en attendant la réalisation des travaux d'élargissement.

Les travaux seront effectués par phases, afin de limiter leurs répercussions sur la circulation des usagers. Évalués à 82,7 millions de dollars, ils devraient commencer cet hiver.

Les détails quant aux étapes des travaux vont pouvoir être communiqués en temps opportun lors du début du projet, qui est prévu être d'une durée d'environ deux ans, ajoute Mme Faubert.

Par voie de communiqué, le ministre des Transports, François Bonnardel, estime que l’élargissement de l’autoroute 50 va améliorer la liaison vers les grands centres, ce qui va contribuer à la qualité de vie des citoyennes et des citoyens.

Le gouvernement précise par ailleurs qu’il travaille à l’élargissement de l’autoroute 50 sur toute sa longueur, et plus spécifiquement sur le tronçon situé entre Lachute et Mirabel, qui connaît lui aussi des problèmes de sécurité. Ce tronçon devrait faire l’objet de travaux d’élargissement qui débuteront en 2022.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !