•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations en C.-B. : le bilan des morts va augmenter, affirme la GRC

Des témoins de la coulée de boue à Lillooet racontent une scène terrifiante et chaotique qui laisse présager le pire.

Une voiture à l'envers dans un ravin.

La voiture dans laquelle se trouvait Noah Morse.

Photo : Fournie par Noah Morse

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) croit que la coulée de boue qui a fait au moins quatre disparus à Lillooet, en Colombie-Britannique, a fait d'autres victimes que celle annoncée mardi.

Les efforts de recherche se poursuivent, de même que les défis , affirme Don Robers, porte-parole de la GRC. Le nombre de morts augmentera probablement lorsque nous serons en mesure d’accéder à certains secteurs.

Mercredi, le premier ministre provincial, John Horgan, a affirmé que d’autres morts étaient malheureusement à prévoir.

La panique, le chaos

Les pluies torrentielles avaient déjà entraîné la fermeture de plusieurs routes, lundi, lorsque Noah Morse a quitté Merritt pour se rendre à Vancouver. À ce moment-là, les informations disponibles et le site provincial des conditions routières, Drive BC, laissaient croire qu’il était sécuritaire de prendre la route, déplore-t-il aujourd'hui.

Sur le chemin Duffey Lake, le tronçon de la route 99 entre Pemberton et Lillooet, il a dû freiner rapidement, la route étant bloquée par un glissement de terrain survenu quelques instants plus tôt. Il est sorti de sa voiture pour rejoindre d'autres personnes qui contemplaient le désastre quand un second glissement de terrain est survenu.

« Je suis vite remonté dans ma voiture. Puis, j’ai entendu un immense rugissement. Je ne me souviens plus si ma ceinture était attachée. En une fraction de seconde, la voiture a basculé, je ne sais pas combien de fois, mais elle s'est retrouvée à l'envers. »

— Une citation de  Noah Morse
Une photo de face de Noah Morse.

Le jeune homme a pu être pris en charge par le centre médical de Pemberton.

Photo : Fournie par Luke Chutter

La voiture a bougé de nouveau et j’ai vu de la lumière. Je suis sorti en rampant et je me suis rendu jusqu'aux arbres, raconte le Vancouvérois, toujours bouleversé par l’événement.

Il s’est retrouvé coincé entre deux glissements de terrain. C’était la panique, deux femmes cherchaient frénétiquement quelqu'un. Il a grimpé dans un arbre pour évaluer la situation.

« Il y avait que de la boue partout. J’étais en état de choc. »

— Une citation de  Noah Morse

Quatre disparus

La GRC a confirmé qu'au moins quatre personnes sont portées disparues et doit faire le point jeudi. On ne connaît toujours pas l'identité de la victime, seulement qu'il s'agit d'une femme.

Noah Morse espère que la recherche des disparus aura le meilleur dénouement possible. Difficile de dire s'il y a plus de victimes. J’ai cru qu'il y avait plusieurs voitures concernées, mais je ne pouvais rien voir. C’était le chaos.

La GRC évalue la situation. Nous recevons un certain nombre d’appels faisant état de personnes potentiellement manquantes. Nous ne sommes pas en mesure de fournir un nombre précis. Nous tentons de déterminer si elles sont réellement disparues ou incapables de rejoindre leurs proches, explique l’agente Roberts.

Une route jonchée de débris.

Les équipes de recherche et de sauvetage continuent leur travail.

Photo : Fournie par Pemberton District Search & Rescue

Mike Timbrell a aussi été témoin du chaos. Dans une entrevue émotive diffusée sur les réseaux sociaux par Global (Nouvelle fenêtre) (en anglais), il laisse également entendre qu'il pourrait y avoir d'autres victimes.

« Toutes les voitures et les gens qui étaient sur la route ont disparu. Il n’y avait que des arbres et de la boue. J’ai pensé courir et aller à la recherche de gens. Je ne savais vraiment pas quoi faire. »

— Une citation de  Mike Timbrell

Des milliers d'évacuations

En tout, 17 775 Britanno-Colombiens ont dû évacuer leur logement en raison des inondations.

Alors que 600 personnes ont été rescapées à Abbotsford, des centaines de personnes coincées à Hope ont pu reprendre le chemin vers le Grand Vancouver.

Mercredi, le gouvernement a déclaré l'état d'urgence en raison de la situation critique due aux inondations provoquées par les pluies de dimanche dans le sud de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !