•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg vote en faveur de sa première stratégie pour lutter contre la pauvreté

Une personne chaussant des souliers troués.

La Stratégie de lutte à la pauvreté de Winnipeg sera appliquée sur une durée de 10 ans après son adoption par le conseil municipal.

Photo : iStock

Radio-Canada

Les membres du comité exécutif de la Ville de Winnipeg ont voté mercredi à l’unanimité en faveur d'une première stratégie de lutte contre la pauvreté dans la capitale manitobaine.

S'il est adopté lors du conseil municipal de Winnipeg, le plan sera mis en oeuvre pour une période de 10 ans. Il vise à garantir une équité sur l’accès à de nombreux services municipaux comme le logement, le transport et l’emploi.

Rectificatif

Une précédente version du texte indiquait que la stratégie est adoptée. Après le vote favorable du conseil exécutif, le document sera plutôt adopté dans une deuxième étape par les membres du conseil municipal de Winnipeg.

La stratégie, publiée sur le site Internet de la Ville de Winnipeg, souhaite également augmenter le sentiment de sécurité pour tous et garantir la sécurité alimentaire en élargissant le système de résilience alimentaire.

L’objectif est aussi de rendre tous les services municipaux inclusifs et accessibles.

Winnipeg souhaite ainsi être une ville vibrante et en santé où la qualité de vie des résidents est la priorité. En implantant cette stratégie, la Ville veut être proactive pour réduire la pauvreté en travaillant en collaboration avec le monde communautaire, les acteurs économiques et les citoyens.

Animateur communautaire au Conseil de planification sociale de Winnipeg, Josh Brandon se réjouit de cette action des élus.

Un homme aux cheveux gris-noir bouclés, en chemise à manches courtes, à l'extérieur dans une rue avec des arbres.

Josh Brandon est porte-parole de la coalition Make Poverty History Manitoba (archives)

Photo : Radio-Canada / Megan Goddard

Il estime que c’est un changement important dans la façon dont la Ville considère le problème de la pauvreté, devenu encore plus grand avec la pandémie.

On a plusieurs membres du conseil qui disaient que ce n’est pas une responsabilité municipale et on voit que tous les groupes communautaires qui demandent des actions, ça a un effet, affirme M. Brandon

Une dizaine de personnes se sont exprimées mercredi devant le maire et les membres du comité pour appuyer cette stratégie.

Elles ont cependant déploré le fait que le plan, détaillé en huit grands objectifs, ne contienne aucune cible concrète, pas plus qu'il ne prévoit d’échéanciers ou d’estimations financières.

Plusieurs intervenants ont demandé que cette stratégie s’accompagne maintenant d’un financement adéquat.

Il y aura présentation du budget et j’espère qu’il y aura les ressources pour réaliser ces ambitions, lance Josh Brandon.

Winnipeg va dévoiler son budget 2022 la semaine prochaine, alors que le provincial et le fédéral présentent leur budget plus tard au printemps.

Brian Bowman, lors d'une réunion du conseil municipal.

Le maire de Winnipeg, Brian Bowman.

Photo : Radio-Canada / Trevor Brine

Le maire Brian Bowman a qualifié le document d'une bonne première étape pour contrer la problématique. Il estime que la Ville devait se contenter des ressources dont elle dispose et que les trois ordres de gouvernement devraient être plus astucieux et plus efficaces dans leurs dépenses pour réduire la pauvreté.

Josh Brandon souhaite qu'en vue des élections municipales de 2022, les prochains candidats n'oublient pas la stratégie acceptée aujourd'hui et en fassent une priorité de leur campagne électorale.

Selon le document de la Stratégie de lutte à la pauvreté, une personne sur huit à Winnipeg vit dans la pauvreté, ce qui équivaut à 13 % de la population. Un Autochtone sur quatre et un nouvel arrivant récent sur quatre vivent également cette situation.

Avec les informations de Julien Sahuquillo et de Bartley Kives

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !